Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 23 janvier |
Saint Alphonse de Tolède
home iconBelles Histoires
line break icon

Cet ordre qui a presque vu le jour dans un resto

© Wikimedia Commons

Photo d'illustration.

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 02/03/20

Encore actifs dans différents pays du pays du monde, les religieux de Saint-Vincent de Paul fêtent les 175 ans de leur fondation. Saviez-vous que sans une rencontre informelle au restaurant, cette oeuvre n'aurait peut-être jamais vu le jour ?

Il y a 175 ans, naissaient les religieux de Saint-Vincent de Paul. Cet ordre qui a pour mission d’évangéliser les familles des milieux populaires compte aujourd’hui 184 religieux actifs dans le monde. Cette fondation n’aurait sans doute pas vu le jour sans… un passage au restaurant. Taratata, on vous explique.

La congrégation doit beaucoup au vénérable Jean-Léon Le Prevost. Dans les années 1830, ce trentenaire originaire de Normandie, homme de lettres émigré à la capitale, fréquente les théâtres et les cercles littéraires où se croisent artistes et penseurs tels que Franz Liszt, Henri Lacordaire et Frédéric Ozanam. On y discute poésie, politique, romantisme naissant, catholicisme… En France, à ce moment-là, avec les débuts de l’industrialisation et l’exode rural, la société se transforme radicalement. Se construisent d’un côté une riche bourgeoisie industrielle, de l’autre une classe ouvrière précaire. En 1833, Frédéric Ozanam, figure de proue du catholicisme social, lance la Conférence de charité qui deviendra plus tard la Société Saint-Vincent de Paul, au service des personnes en situation précaire.




Lire aussi :
« Pour saint Vincent de Paul là où se trouve le pauvre, se trouve le Christ »

Évangéliser les milieux populaires

Bref, il y a fort à faire, et c’est ce qui remplit le cœur de Jean-Léon Le Prevost. Converti récemment, il souhaite vivre sa foi plus concrètement. C’est dans un restaurant de la rue des Canettes (VIe), situé à quelques encablures de l’église Saint-Sulpice, que tout va se jouer. Ce troquet est en effet fréquenté par Frédéric Ozanam et sa bande d’amis. Et si les deux jeunes gens s’étaient déjà croisés dans les salons littéraires, c’est ici même qu’ils font plus ample connaissance et que Le Prevost est invité à rejoindre les rangs de la petite société naissante au détour d’une rencontre. Comme quoi, Dieu parle par l’assiette.

Il s’y engage avec zèle durant plus de dix ans, s’occupant des malades, des orphelins, des enfants qui travaillent dans des conditions misérables. Et c’est fort de cette expérience qu’il sent un appel à fonder « une société nouvelle de religieux qui soient entièrement consacrés à ces œuvres [… ]. Ce serait là, ami, les vrais moines du dix-neuvième siècle ». Le 3 mars 1845, Jean-Léon Le Prevost, Clément Myionnet et Maurice Maignen, trois laïcs, se recueillent devant la châsse de saint Vincent de Paul, rue de Sèvres (Paris) et reçoivent la bénédiction de Mgr Angebault, évêque d’Angers. C’est le tout début des religieux de Saint-Vincent de Paulls essaiment ensuite au Brésil, au Canada, en Italie, au Congo, en Côte d’Ivoire.

En images : les 8 plus belles citations de saint Vincent de Paul
Tags:
pauvresreligieuxservice
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
WEB2-Farah Shaheen-ACN
Agnès Pinard Legry
Pakistan : Farah, chrétienne de 12 ans, enlevée, violée et réduit...
2
Cerith Gardiner
Mariée pendant la pandémie, elle choisit ses grands-mères comme d...
3
Domitille Farret d'Astiès
Le dernier compagnon de Padre Pio est décédé
4
Agnès Pinard Legry
Bioéthique : le texte qui arrive au Sénat a bien changé
5
web2-mgr-chauvet-afp-000_1hh3qc.jpg
Caroline Becker
Mgr Chauvet : "Face au drame de Notre-Dame, le Seigneur m'apprend...
6
I.Media
10 ans après son ralliement à l'Église catholique, un ancien évêq...
7
Domitille Farret d'Astiès
Sans-abri, "Neneuil" a eu une fin de vie royale
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement