Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Bouleversé, Lambert Wilson raconte sa rencontre avec des enfants trisomiques

Isabelle Carré et Lambert Wilson sont les invités de Laurent Delahousse dans « 20h30 le dimanche » le 23 février 2020.
Partager

Laurent Delahousse recevait sur France 2 dimanche les acteurs Isabelle Carré et Lambert Wilson, ainsi que l’auteur Caroline Boudet, à l’occasion de la sortie du film « De Gaulle » le 4 mars prochain.

Une expérience merveilleuse ». C’est ainsi que l’actrice Isabelle Carré qualifie sa rencontre avec Clémence Hittin, l’actrice de 12 ans qui incarne Anne, la fille de Charles de Gaulle, porteuse de trisomie 21. À l’occasion de la sortie prochaine du long-métrage De Gaulle le 4 mars, Laurent Delahousse recevait le 23 février sur le plateau de « 20h30 le dimanche » Isabelle Carré et Lambert Wilson, à l’affiche du film, ainsi que Caroline Boudet, mère de Louise, 4 ans, porteuse de trisomie 21 et auteur du livre témoignage L’effet Louise.

« Ce 47e chromosome n’est pas ce qu’elle est »

« Ce 47e chromosome n’est pas ce qu’elle est, c’est ce qu’elle a », note l’animateur de télévision en citant Caroline Boudet. « C’est ma fille », lui répond-elle. « Le chromosome en plus ne fait aucune différence […]. Finalement, le plus grand handicap, pour Louise et pour nous, ce n’est pas sa trisomie 21, puisqu’on vit un quotidien auquel on s’habitue, qui somme toute devient normal pour nous. Mais le vrai handicap, les vrais obstacles, la vraie dureté de tout ça, c’est se battre pour faire entrer dans des cases qui n’existent pas une enfant qui a pourtant des droits ».

De Gaulle raconte l’histoire de l’homme d’Etat, aussi bien au plan politique que familial. Les deux comédiens, qui avaient déjà été dirigés ensemble par Alain Resnais, se sont déclarés très touchés par ce tournage inhabituel au contact d’enfants handicapés. Isabelle Carré revient sur la relation du général avec sa fille. « De Gaulle disait d’elle que c’était une grâce pour lui et qu’il la protégeait. Au moment de l’attentat du Petit Clamart, il avait une photo qu’il portait toujours d’elle », explique-t-elle avec un large sourire. « Elle est décédée à 20 ans et il avait toujours cette photo dans son sac. Et la balle est venue se ficher dans la photo », raconte-telle en louant la vision « novatrice » du handicap portée par Charles et Yvonne de Gaulle.

J’ai trouvé que l’amour, la communication entre les enfants qui étaient sur le plateau et leurs parents, c’était très bouleversant.

Pour le film, les acteurs ont tourné avec des enfants porteurs de trisomie de différents âges. « Vivre avec cette petite fille trisomique, découvrir ses pensées, son monde, la façon dont j’allais pouvoir jouer avec elle, c’était vraiment une expérience merveilleuse et je suis tellement fière – comme si j’étais sa maman, pardon – de tout  ce qu’elle a fait, de tout ce que fait cette petite Clémence dans ce film. C’est extraordinaire, on lui demandait beaucoup », s’enthousiasme l’actrice de 48 ans. Une expérience de l’ordre du « vertigineux » partagée par Lambert Wilson, son époux à l’écran. « Ce qui est merveilleux, c’est le rapport des parents : j’ai trouvé que l’amour, la communication entre les enfants qui étaient sur le plateau et leurs parents, c’était très bouleversant. Et aussi la communication que nous avons eue avec ces enfants, quelque chose que l’on garde comme un souvenir très précieux. […] On a gardé des souvenirs d’échange, de regard, très profonds et ça m’a vraiment marqué ». Une expérience très humaine qui a touché leurs cœurs.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]