Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Converti au christianisme, Hemza a tout quitté pour Jésus

capture écran KTO
Hemza Augustin a été baptisé deux ans après son arrivée en France
Partager

C’est un film de 42 minutes qui est diffusé actuellement sur KTO et qui s’intitule « Les nouveaux convertis ». Djamilla, Hemza et Djamel racontent à visage découvert leur extraordinaire parcours de foi avec cette fougue des jeunes convertis qui bouleversent les pratiquants parfois un peu endormis… Aleteia a rencontré Hemza qui, du jour au lendemain, a tout quitté pour sauver sa famille, suite à sa conversion. Témoignage poignant et empli de paix.

Il avait sa propre entreprise en Algérie, une maison, une voiture, une vie sociale développée, deux enfants et une femme architecte… Mais du jour au lendemain, il a du prendre quatre billets d’avion aller-simple pour la France, afin de fuir des menaces de mort. La cause ? Sa conversion. Demandeur d’asile et à présent jeune baptisé, il se reconstruit loin de ses attaches mais au plus près du cœur de Jésus, dans une paix qu’il partage à visage découvert. Hemza fait parti des 300 convertis musulmans qui se font baptiser chaque année en France. Difficile d’en savoir plus sur ces chiffres et ces parcours, la prudence est de mise. Pourtant les convertis qui acceptent de témoigner le disent tous unanimement « comment en vouloir à ceux qui nous menacent alors que nous avons trouvé la lumière et une grande paix ? »

« Je suis la vérité »

Et Hemza de raconter sa conversion fulgurante en 2017. Musulman plus ou moins pratiquant, il se posait des questions depuis plusieurs années, ne trouvant pas les réponses qu’il cherchait dans les prières ni dans le Coran. Et puis, par le biais de son travail, il rencontre un chrétien qui lui télécharge l’application de la Bible sur son téléphone. Il se renseigne alors sur Jésus et regarde un reportage sur sa vie, quand ce 17 janvier 2017, au générique de fin du téléfilm, il entend une voix. « C’était une voix forte, réelle, mon cœur battait à 1.000 à l’heure, je me retourne, il n’y avait pourtant personne… Cette voix me dit une phrase, j’ai découvert ensuite qu’elle était dans l’Évangile, « je suis le chemin, la vérité, et la vie » (Jn 14, 6). À cet instant précis, je suis devenu chrétien, j’ai ressenti une immense joie et un apaisement sur mon âme ».

Un apaisement et une force qui ne le quitte plus. « Je n’ai pas caché ma conversion et donc, dans mon entourage il y a eu beaucoup de questions et de critiques. Jusqu’au jour où un ancien terroriste « repenti » m’a menacé de mort très explicitement. Le soir même, je prenais un billet d’avion pour ma femme, nos deux enfants et moi et nous sommes partis, en laissant tout derrière nous ». Arrivé en France, Hemza ne sait absolument pas où aller, alors il tape sur internet « ville chrétienne française », et tombe sur « Rouen, la ville aux cent clochers ». C’est ainsi qu’il arrive dans la cité normande où très vite il pousse la porte de « l’immense cathédrale ». Il rencontre le curé et lui demande aussitôt le baptême ! « Je pensais que c’était juste une bénédiction et c’était bon ! » Non, le curé lui explique les deux ans de catéchuménat à suivre, ce qu’Hemza va faire avec fougue et investissement. Une belle solidarité paroissiale va alors se mettre en place pour permettre à la famille de se loger et de vivre. Comme le dit joliment un de ses accompagnateurs, « je suis le témoin ébloui de son parcours, je suis censé l’accompagner mais en fait j’essaye de le suivre ! »

capture écran KTO
Hemza et sa famille

Une intégration mais des renoncements

Tout n’est pas simple dans ce quotidien loin de ses racines, mais Hemza ne vit que dans la confiance et l’abandon. « Quand la tempête souffle, j’ai toujours une parole de Jésus qui me vient, je suis toujours dans la paix ». Son baptême a eu lieu lors de la veillée pascale le 20 avril 2019 et depuis Hemza-Augustin poursuit son chemin et son intégration. Sa carte de séjour a été renouvelée et il suit aujourd’hui une formation en français avant d’intégrer en septembre une autre formation dans le BTP. Il est par ailleurs soulagé car le diplôme d’architecte de sa femme a été reconnu en France, elle pourra donc reprendre une activité professionnelle, après la naissance de leur troisième enfant qui s’annonce ! Une belle intégration mais qui n’est pas sans souffrance. « Je ne retournerai pas en Algérie, c’est trop dangereux. J’ai repris quelques contacts avec ma famille, qui ne comprend pas mon départ, car je n’ai jamais dit à mon père, cardiaque, les menaces de mort que j’avais reçu ».

J’ai découvert un trésor.

Et pourtant Hemza-Augustin témoigne aujourd’hui. « N’avez-vous pas peur ? », lui demande-t-on. « Ah si vous saviez… ! Vous ne pouvez pas imaginer la paix, la joie profonde qui me conduit et qui m’apaise à chaque instant de ma vie. J’ai découvert un trésor :  la Vérité et l’Amour ! Je veux le dire et partager cette Lumière ! »

capture écran KTO

 

Les témoignages de Djamilla, Hemza et Djamel sont à découvrir sur KTO.

Une production KTO/Viva productions 2019 – Réalisé par Olivier Vaillant et Cecylia Rançon (auteur)