Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Tueries de Hanau : le pape François s’unit au deuil des familles

WEB2-HANAU-HOMMAGE-AFP
Nicolas Armer / DPA / dpa Picture-Alliance
Des fleurs et des bougies ont été déposées sur la place d'Hanau (Allemagne), en hommage aux victimes de l'attaque du 20 février 2020.
Partager

Suite à la terrible attaque de Hanau (Allemagne), le pape François a adressé un message de soutien aux familles meurtries, s’unissant à leur deuil. Le Pape, profondément touché, confie les victimes à la miséricorde de Dieu.

Neuf personnes ont trouvé la mort le 19 février dernier à Hanau (Allemagne), une ville de 100.000 habitants située à vingt kilomètres de Francfort, dans des fusillades visant des bars à chichas. Plusieurs blessés graves sont également à déplorer. Alors que des rassemblements en mémoire des neuf victimes ont été organisés jeudi soir dans une cinquantaine de villes allemandes, le pape François s’unit au « deuil » des familles meurtries et les assure de sa proximité, indique un télégramme signé du cardinal Pietro Parolin, le secrétaire d’État du Saint-Siège.

Le chef de l’Église catholique a été « profondément touché », poursuit le communiqué. Par sa prière, le souverain pontife confie les victimes à la miséricorde de Dieu. Il demande au Christ, le « Seigneur de la vie », que ces personnes dans le deuil puissent trouver « consolation et confiance » et reçoivent la « bénédiction de la paix de Dieu ».

Une minute de silence a également été observée jeudi soir en hommage aux victimes, avant la projection du film d’ouverture de la 70e Berlinale, premier grand festival de cinéma de l’année en Europe. Dans un bref communiqué, le festival avait fait part de « sa détresse et de sa peine » après le drame de Hanau, réitérant son engagement contre « la violence ».

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]