Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Chacun est appelé à devenir le doux des Béatitudes »

Partager

« Le doux est celui qui hérite du plus sublime des territoires », a déclaré le souverain pontife lors de l’audience générale du 19 février 2020 dans la salle Paul VI au Vatican. C’est-à-dire à préserver « la miséricorde, la fraternité, la confiance, l’espérance » autour de soi.

Dans sa catéchèse, le souverain pontife s’est attaché à traiter la 3e des huit Béatitudes de l’Évangile de Matthieu (Mt 5, 5) : « Heureux les doux car ils recevront la terre en héritage ». Dans les Écritures, le terme « doux » renvoie à celui qui n’a pas de propriété tandis que la « terre » dont il est fait mention est une réalité « bien plus grande et plus profonde qu’un simple territoire » : le Ciel.

Le doux n’est pas un « lâche »

Chacun est appelé à devenir ce doux et à recevoir en héritage « le plus sublime des territoires », a indiqué le pape François. Le doux n’est pas ni une « personne accommodante » ni un « lâche » ni une personne « faible » qui trouverait une « morale de fortune pour éviter les ennuis ». C’est un « disciple du Christ » ayant appris à « défendre » la paix, la relation avec Dieu et ses dons et cherchant à préserver « la miséricorde, la fraternité, la confiance, l’espérance ».

« La douceur conquiert beaucoup de choses », a expliqué le successeur de Pierre. Elle est capable de « gagner le cœur » et de « sauver des amitiés ». La terre à conquérir est le salut du « frère » dont parle saint Matthieu : « S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère » (Mt 18, 15). « Il n’y a pas de terre plus belle que le cœur des autres », a-t-il encore souligné, ni de plus beau territoire à gagner que « la paix trouvée avec un frère ». Voilà, selon lui, la terre à hériter avec la douceur.

POPE AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]