Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

« Chacun est appelé à devenir le doux des Béatitudes »

Partager

« Le doux est celui qui hérite du plus sublime des territoires », a déclaré le souverain pontife lors de l’audience générale du 19 février 2020 dans la salle Paul VI au Vatican. C’est-à-dire à préserver « la miséricorde, la fraternité, la confiance, l’espérance » autour de soi.

Dans sa catéchèse, le souverain pontife s’est attaché à traiter la 3e des huit Béatitudes de l’Évangile de Matthieu (Mt 5, 5) : « Heureux les doux car ils recevront la terre en héritage ». Dans les Écritures, le terme « doux » renvoie à celui qui n’a pas de propriété tandis que la « terre » dont il est fait mention est une réalité « bien plus grande et plus profonde qu’un simple territoire » : le Ciel.

Le doux n’est pas un « lâche »

Chacun est appelé à devenir ce doux et à recevoir en héritage « le plus sublime des territoires », a indiqué le pape François. Le doux n’est pas ni une « personne accommodante » ni un « lâche » ni une personne « faible » qui trouverait une « morale de fortune pour éviter les ennuis ». C’est un « disciple du Christ » ayant appris à « défendre » la paix, la relation avec Dieu et ses dons et cherchant à préserver « la miséricorde, la fraternité, la confiance, l’espérance ».

« La douceur conquiert beaucoup de choses », a expliqué le successeur de Pierre. Elle est capable de « gagner le cœur » et de « sauver des amitiés ». La terre à conquérir est le salut du « frère » dont parle saint Matthieu : « S’il t’écoute, tu auras gagné ton frère » (Mt 18, 15). « Il n’y a pas de terre plus belle que le cœur des autres », a-t-il encore souligné, ni de plus beau territoire à gagner que « la paix trouvée avec un frère ». Voilà, selon lui, la terre à hériter avec la douceur.

POPE AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA