Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Coronavirus : à Singapour, des chrétiens invités à dire un Notre Père tous les midis

MESSE SINGAPOUR
Messe dans la cathédrale du Bon Pasteur de Singapour.
Partager

Alors que le Coronavirus continue à se propager en Asie, et plus particulièrement en Chine continentale, l’Église catholique locale a pris des mesures drastiques. L’archevêché de Singapour a ainsi annoncé la suppression de la quasi totalité des messes.

Le Covid-19 a déjà tué près de 1.900 personnes tandis qu’ils sont plus de 72.000 à avoir été contaminés, pour la plupart en Chine continentale. Après la mise en place de règles très strictes au cours des offices liturgiques, le diocèse de Hong Kong a suspendu toutes les messes, à l’exception des mariages et des funérailles. L’archidiocèse de Singapour a pris des mesures analogues, rapporte l’agence Fides.

La cité-État qui compte 32 églises a en effet enregistré 67 cas de Covid-19, dont six demeurent en soins intensifs. Les curés et les communautés de laïcs ont été avertis de la suspension des messes de semaine et du dimanche, ainsi que de tous les événements publics rassemblant un nombre important de personnes tels que des rencontres de formations à la foi, retraites et séminaires.

« L’occasion de redécouvrir la prière en famille »

Dans une lettre parvenue à Fides, Mgr William Goh, archevêque de Singapour, explique qu’au cours de ces dernières semaines, l’Église locale a invité ses prêtres ainsi que les membres de ses institutions à prendre leur température corporelle, de façon à réduire le plus possible le risque de diffusion. Mais cette méthode n’est pas infaillible. Et si les messes sont suspendues, rappelle-t-il, cela ne dispense pas les catholiques d’en suivre la retransmission sur YouTube ou sur l’application mobile CatholicSG Radio. Le prélat a également invité à prier pour que le virus soit éradiqué et pour les personnes qui se mettent au service des malades — médecins et infirmiers.

Comme l’explique le père Patrick Portier, aumônier de la communauté catholique francophone de Singapour, « c’est l’occasion de redécouvrir la prière en famille ». Dans sa paroisse, les équipes continueront à préparer des feuilles de messe disponibles sur le site de la paroisse. Invitant « petits et grands » à dire un Notre Père tous les midis pour rester en lien en communauté, le prêtre cite le bénédicité, l’écoute de la Parole ou encore la prière du chapelet comme autant de manières de vivre sa foi durant ce temps particulier. « Vous les jeunes, aidez votre famille à garder la paix, rejoignez vos parents et vos jeunes frères et sœurs dans ces moments de prière. Nous prions pour les chercheurs, les malades atteints de virus. Restons unis les uns les autres les autres. N’hésitez pas à mettre en place des chaînes de prière ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]