Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

À l’Élysée, c’est le café Joyeux qui sert les petits fours

CAFÉ JOYEUX ELYSÉE
© Café Joyeux
L'équipe du café Joyeux Opéra (Paris) fait le service lors de la conférence nationale du handicap qui s'est tenue à l'Élysée le 11 février 2020.
Partager

À l’issue de la conférence nationale du handicap qui s’est tenue à l’Élysée le 11 février 2020, ce sont des employés du café Joyeux, un établissement qui emploie des personnes avec un handicap mental, qui ont fait le service.

Quinze ans jour pour jour après la promulgation de la loi de 2005 pour l’égalité des droits et des chances des personnes handicapées, une conférence nationale du handicap était organisée à l’Élysée le 11 février 2020, présidée par Emmanuel Macron, qui a annoncé plusieurs gros chantiers. Plus de 400 invités étaient présents aux côtés du président de la République et de son épouse, de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées, ainsi que plusieurs membres du gouvernement. Parmi eux, des membres de fondations et d’associations, des familles, des chefs d’entreprises, des directeurs d’école.

CAFE JOYEUX ELYSEE
© Café Joyeux
Un serveur du café Joyeux Opéra (Paris) fait le service lors de la conférence nationale du handicap qui s'est tenue à l'Élysée le 11 février 2020.

À l’issue de la conférence, un cocktail était proposé, avec des serveurs extraordinaires porteurs d’autisme ou de trisomie 21. C’est en effet toute l’équipe du café Joyeux Opéra, un coffee-shop parisien qui emploie des personnes avec un handicap mental, qui avait pris exceptionnellement ses quartiers dans la palais présidentiel pour faire le service. Les quatorze équipiers, comme on dit dans le jargon Joyeux, étaient accompagnés par le personnel présent sur place, distribuant macarons, brochettes de fruits et sourires. Ils étaient reconnaissables à leur caquette style gavroche et à leur habit noir agrémenté du logo jaune de l’entreprise, un visage avec un large smile. Et si certains avaient déjà foulé le sol de l’Élysée, ce service était une première.

Déjà présent à Rennes et à Paris, le café Joyeux ouvrira un nouvel établissement à Bordeaux, rue Sainte-Colombe, le 3 mars prochain, ainsi qu’un autre dans le centre de Paris le 9 mars. Si le premier, qui emploiera quatorze équipiers, sera un vrai café restaurant traditionnel, le second, plutôt de type concept store, en accueillera dix-neuf et proposera de la restauration, mais pas uniquement.