Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’eau de Lourdes se périme-t-elle ?

Sébastien Desarmaux / Godong / Photononstop
Partager

Les millions de pèlerins qui viennent chaque année prier dans le sanctuaire marial repartent bien souvent avec une bouteille en plastique remplie de cette eau de la source qu’à fait apparaitre la Vierge Marie. Mais combien de temps se conserve cette eau si chère aux pèlerins ?

Qui n’a pas déjà trouvé chez une grand-mère, un bidon de cinq litres aux couleurs de Lourdes à l’abri dans un placard ? Et se retrouver devant un dilemme : cette eau, venant d’un si pieu endroit, est-elle encore buvable ? Est-ce un manque de foi d’en douter ? Tout de même c’est de l’eau de Lourdes ! Celle qui vient de la source au pied de la grotte de Massabielle, où la Vierge a dit à Bernadette, le 25 février 1858 : « Allez boire à la source et vous y laver ».

Pour stopper net ce cas de conscience, le sanctuaire de Lourdes est très clair, sur son site internet. « L’eau de Lourdes n’est pas de l’eau bénite. C’est une eau de source banale, sans vertu thermale ou propriété spécifique. La popularité de l’eau de Lourdes est née des miracles ». Et c’est bien ce sens que lui avait donné Bernadette Soubirous elle-même, « on prend l’eau comme un médicament… Il faut avoir la foi, il faut prier : cette eau n’aurait pas de vertu sans la foi ! ». Il faut donc avoir la foi pour boire cette eau de Lourdes, et les milliers de personnes guéries, après un bain ou un verre d’eau, sont avant tout des personnes qui ont cru. L’eau de Lourdes est donc une eau à la composition identique aux autres (H2O) mais à haute valeur symbolique et spirituelle tout de même, puisqu’elle est aussi le signe de celle du baptême.

 

Les vertus de l’H2O

Cette eau « banale » est néanmoins une authentique eau de source, qui ruisselle entre les sous-sols rocheux et l’air des montagnes pyrénéennes. Une eau également généreuse puisqu’accessible à peu près partout à Lourdes, où des robinets la distribuent largement aux milliers de pèlerins équipés d’une gourde, d’un bidon, ou encore d’une bouteille en plastique en forme de Vierge Marie ! Et comme pour toute eau, les conseils d’hygiène s’appliquent donc. Si l’eau en bouteille peut se conserver très longtemps, à condition d’être fermée et à l’abri de la lumière, après ouverture, les autorités sanitaires recommandent de la consommer dans les 48h afin d’éviter le développement de micro-organismes nocifs.

Si le contenant est bien fermé, la date limite de consommation d’une eau de source peut sans problème être dépassée de plusieurs mois voire plusieurs années sans que vous n’ayez à craindre pour votre santé. Le seul risque de consommer cette eau serait de lui trouver un goût de plastique. Donc pour le bidon de cinq litres dans le placard de votre grand-mère, s’il n’est pas ouvert, vous pouvez le boire, mais vous aurez 48h… De quoi partager autour de vous cette eau, de vous marquer du signe de la croix, de la déposer dans le bénitier de votre église ou pourquoi pas, de la verser dans le potager du presbytère !


 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]