Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un timbre à l’effigie de Jacqueline de Romilly

© La Poste
Partager

Pour les dix ans de la mort de Jacqueline de Romilly, chantre de la Grèce antique et grande figure intellectuelle française, La Poste fait éditer un timbre qui lui rend hommage.

Pour les dix ans de la disparition de Jacqueline de Romilly, morte le 18 décembre 2010, La Poste a décidé de lui rendre hommage en éditant à partir du 10 février un timbre à son effigie. Le visage auréolé de cheveux blancs et le regard bienveillant, elle y est représentée en habit vert d’académicienne, d’après une photographie de Francis Aspeteguy.

Morte à 97 ans, cette helléniste reconnue pour ses travaux sur la Grèce antique, originaire de Chartres, membre de l’Institut de France, écrivain prolixe, qui a reçu en 1995 la nationalité grecque, était également une femme de foi venue tardivement au christianisme. Née de père juif et de mère chrétienne non pratiquante, baptisée à l’âge adulte, elle avait eu un cheminement spirituel étalé dans le temps, tout en représentant une rigueur intellectuelle, un amour du patrimoine classique et une sensibilité à la beauté extraordinaires. « La pensée grecque vue par Jacqueline de Romilly était tout sauf poussiéreuse », dira Jean d’Ormesson à son sujet. « C’était très vif, très gai, très excitant ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]