Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Elle a arrêté sa chimio pour sauver son enfant, aujourd’hui elle le voit grandir

Gabrysia Klimek a arrêté son traitement pour donner naissance à son bébé.
Partager

En 2009, alors qu’elle subit une chimiothérapie, une jeune Polonaise, Gabrysia Klimek, découvre qu’elle est enceinte. Après avoir longuement prié avec son mari, elle décide finalement de prendre le risque d’interrompre son traitement pour garder le bébé.

En Pologne, ils l’appellent la « Gianna Beretta Molla polonaise », du nom de cette sainte, morte en donnant la vie le 28 avril 1962, après avoir refusé l’avortement malgré un grave problème de santé. En 2009, alors qu’elle pense être stérile et qu’elle subit une chimiothérapie, Gabrysia Klimek découvre qu’elle est enceinte. Immédiatement la question se pose. Faut-il interrompre la chimiothérapie, au risque de mettre sa vie en danger, ou continuer, au risque de perdre le bébé ?

Après avoir longuement prié avec son mari, ils décident de suspendre le traitement pour sauver la nouvelle vie. Aujourd’hui âgée de 9 ans, la petite Klara est en bonne santé. Gabrysia Klimek a survécu et voit sa fille grandir à ses côtés, malgré les lourds traitements que ses problèmes de santé lui infligent.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]