Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 mars |
Sainte Olive
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Il est le premier tétraplégique à fouler le sol de l’Antarctique

SAMUEL MARIE ANTARCTIQUE

© Les Coflocs

Samuel Marie, 32 ans, ici, avec Lise Aulagnon, est arrivé sur la banquise à bord d'un navire accessible aux personnes à mobilité réduite.

Rachel Molinatti - publié le 05/02/20

À la suite d'un accident survenu quand il avait 20 ans, Samuel Marie est devenu tétraplégique. Mais pour le jeune homme, la vie ne s'arrête pas là. La preuve, il a réussi à aller jusqu'en Antarctique.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour qu'Aleteia reste gratuit et pour faire rayonner l’espérance qui est en vous,
faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Un fauteuil roulant sur la banquise ? Voilà qui relève de l’inouï. C’est pourtant l’exploit auquel est parvenu Samuel Marie, premier aventurier tétraplégique à avoir accédé à l’Antarctique. Il a foulé de ses roues le sol du « continent blanc », le continent le moins accessible au monde, le 2 février dernier. Ce n’est pas la première fois que ce Grenoblois de 32 ans, handicapé depuis l’âge de 20 ans, s’engage dans une équipée pareille. Le jeune homme a le désir de faire changer le regard du monde, et en particulier des Français, sur le handicap. Et pour lui, rien de tel que le dépassement de soi.

SAMUEL MARIE ANTARCTIQUE
© Les Coflocs

Après son accident survenu lors d’une opération de cordiste, il a subi plus de 30 opérations, parvenant à recouvrer en partie l’usage de ses membres supérieurs. Et c’est déjà énorme pour ce battant habité par une incroyable envie de vivre. Baroudeur dans l’âme, il lance en 2017 l’aventure Sam fait rouler. À bord d’un van adapté, il effectue deux road trip successifs, parcourant 75.000 kilomètres et traversant 22 pays, des États-Unis à la Turquie en passant par la Chine et le Canada. Son objectif ? Éveiller les consciences et se faire le relais des « bonnes pratiques » découvertes au fil de ses pérégrinations. Son leitmotiv ? Handicapé, fragilisé, diminué, on peut toujours continuer à avancer. Et le jeune homme qui n’a pas froid aux yeux l’a bien montré : c’est possible.




Lire aussi :
Aurélie Brihmat, cavalière handicapée, achève un tour de France pas comme les autres

Tags:
HandicapVoyages
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement