Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 04 décembre |
Sainte Barbe
home iconActualités
line break icon

En Inde le délai pour avorter pourrait passer à 24 semaines

KOBIETY W INDIACH

Sumit Saraswat | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 05/02/20

Le gouvernement indien a approuvé le 29 janvier un projet d’amendement afin d’allonger le délai pour avorter de 20 à 24 semaines. Un texte auquel s’oppose fermement l’Église indienne.

Six mois de grossesse. Le gouvernement indien a approuvé le 29 janvier un amendement faisant passer la limite autorisée pour avorter de 20 à 24 semaines, rapporte l’agence de presse Asianews. Actuellement, si la loi indienne autorise les avortements jusqu’à 20 semaines, elle accepte que ce dernier soit pratiqué plus tardivement en cas de malformation fœtale ou de danger pour la mère.




Lire aussi :
L’Inde, théâtre de graves violences contre les femmes

Pour le ministre fédéral du gouvernement BJP (Bharatiya Janata Party), Prakash Javadekar, cet amendement, qui garantira « une interruption de grossesse sécurisée tout en respectant le droit des femmes sur leurs corps », doit aider « les victimes de viol, ainsi que les filles handicapées et les mineures qui peuvent comprendre trop tardivement qu’elles sont enceintes ».

Si la proposition doit être abordée lors de la prochaine session du Parlement indien qui s’est ouverte le 31 janvier, elle a d’ores et déjà provoqué de vives réactions au sein de l’Église d’Inde. Le comité pro-vie du Conseil des évêques catholiques du Kerala a ainsi fait part de sa volonté d’organiser un mouvement de protestation à l’échelle nationale contre le projet de loi. Initialement, la loi de 1971 autorisait l’avortement jusqu’à la douzième semaine. «Cette période a déjà été étendue à 20 semaines, et maintenant, ils veulent l’augmenter à 24 semaines. Cela ne conduira qu’à un seul résultat : encore davantage de féminicides et d’homicides », a ainsi dénoncé Mgr Paul Mulassery, président de la Commission pour la famille du Kerala et évêque de Quillon.

Tags:
Avortementinde
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Sauvetage Kevin Escoffier Vendée Globe
Timothée Dhellemmes
"Ta vie était plus importante que notre Vendé...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement