Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Que faire avec les cierges bénits de la Chandeleur ?

cierge, bougie, église
© De EvGavrilov - Shutterstock
Partager

Souvent distribués lors de la célébration de la Présentation de Jésus au Temple, les cierges de la chandeleur ont une symbolique particulière.

Une tradition séculaire consiste à distribuer des cierges bénits pour la fête de la Présentation de Jésus au Temple. Peut-être en avez-vous reçu un. La bénédiction inscrite dans le missel romain met l’accent sur leur symbolique spirituelle :

« Dieu qui es la source et l’origine de toute lumière, toi qui as montré au vieillard Syméon la lumière qui éclaire les nations, nous te supplions humblement : Que ta bénédiction sanctifie ces cierges ; exauce la prière de ton peuple qui s’est ici rassemblé pour les recevoir et les porter à la louange de ton Nom : qu’en avançant au droit chemin, nous parvenions à la lumière qui ne s’éteint jamais par Jésus, le Christ, notre Seigneur. »

La bénédiction des cierges est un sacramental (un cérémonial institué par l’Église qui a des effets spirituels), si bien que les cierges ainsi bénis revêtent ensuite un caractère sacré et ne sont plus de simples bougies.

Le rappel que Jésus est la lumière

Une fois rapportés chez vous, vous pouvez les mettre dans un endroit privilégié de votre foyer, par exemple dans le coin prière. Ils seront le rappel que Jésus est la lumière « qui éclaire les nations », et leurs flammes aideront à rester concentrés pendant les temps de recueillement. Car les bougies créent, d’une manière générale, une atmosphère propice à la spiritualité, elles apaisent le cœur et nous ouvrent à la Lumière du Christ.

Traditionnellement, on allume également ces cierges en cas de tempête ou de mauvais temps. On peut alors invoquer la protection du Seigneur sur le foyer. Et comme souvent les traditions chrétiennes revêtent également un côté pratique, la lumière sera utile en cas de coupure du courant. Enfin, étant un rappel de la « Lumière du monde », les cierges bénits sont de puissants moyens de lutter contre les esprits mauvais, qui eux, vivent dans l’obscurité. La lumière du cierge vient invoquer le Seigneur de nous protéger contre les forces du mal et de les tenir à bonne distance.

User des sacramentaux avec déférence

Si vous ne pouvez les allumer pour des raisons de sécurité ou parce qu’ils sont usagés, il convient de ne pas s’en débarrasser comme d’un objet quelconque. En effet, il est demandé aux catholiques d’user des sacramentaux avec déférence. Une fois hors d’usage, ils peuvent donc être brûlés ou enterrés. Ainsi leur caractère sacré est préservé jusqu’au bout. Si vous n’avez pas la possibilité de le faire, il y a généralement des personnes dans les paroisses qui s’occupent de cela. En outre, dans certaines paroisses, les cierges bénits sont fondus afin de créer le cierge pascal.

Conservez et utilisez pieusement ces cierges de la Chandeleur, et vous en recevrez beaucoup de grâces. Ils sont un rappel que Jésus, qui est la Lumière du monde, vient éclairer nos vies.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]