Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!
Aleteia

Une clairière de louvettes sous le patronage d’Anne-Gabrielle Caron

Anne-Gabrielle Caron
@DR
Anne-Gabrielle Caron
Partager

Touché par la vie courte mais édifiante d’Anne-Gabrielle Caron, fillette de 8 ans emportée par un cancer et dont la cause de canonisation est ouverte depuis juin 2019, le groupe scout Saint-Rieul, dans l’Oise, a choisi de placer une nouvelle « clairière » sous le patronage d’Anne-Gabrielle. Une marraine lumineuse pour ces louvettes âgées de 8 à 12 ans.

Forts d’un scoutisme bien implanté et dynamique, les groupes de scouts d’Europe de la région de Senlis-Chantilly-Gouvieux, dans l’Oise, ne cessent de s’agrandir. En septembre dernier, à l’occasion de la création d’un cinquième groupe, baptisé la 2e Val de Nonette, la nouvelle clairière a choisi de prendre comme patronne (on ne peut pas encore dire sainte patronne) Anne-Gabrielle Caron, petite fille décédée en 2010 à l’âge de 8 ans d’un cancer de la jambe, elle-même louvette à la meute 2e Toulon Europa Scouts.

DR
Anne-Gabrielle Caron

« La figure d’Anne-Gabrielle s’est très vite imposée à nous, comme une évidence », expliquent Virginie Jeannequin, cheftaine de groupe à la 2e Val de Nonette, et Marie Noëlle Burke, son adjointe. « Ainsi que des milliers de personnes, nous avons été bouleversées par l’histoire de cette petite fille lumineuse, touchées par ses souffrances offertes, sa vie si courte mais si intense en amour et en héroïsme. Touchées sans doute doublement en tant que mères de famille : l’histoire d’Anne-Gabrielle, c’est aussi l’histoire d’une maman qui accompagne avec tant de courage sa petite fille sur le chemin de la sainteté, qui vit les terribles souffrances de son enfant dans la Foi et l’Espérance », confient-elles à Aleteia.

Il faut dire que le saint patron du groupe auquel est rattachée la clairière, saint Rieul, évêque local du IVe siècle, n’est pas facile à donner en exemple à des petites filles du XXIe siècle ! « Parce que le scoutisme est un chemin de sainteté, il nous a semblé important et pertinent de donner aux louvettes un exemple, un modèle qui donne envie de progresser, de s’améliorer, un modèle proche par l’âge, l’époque, les activités. Anne-Gabrielle est avant tout une petite fille comme elles : elle-même louvette, elle vivait pleinement le scoutisme, ayant pris très à cœur sa promesse. Sa vie est du « pain béni » pour des louvettes, parce qu’elle offre des points d’efforts très concrets : faire de son mieux, accepter les contrariétés, offrir ses peines, faire une bonne action quotidienne, être attentive aux autres, garder le sourire et la joie en toutes circonstances… », précisent les deux cheftaines du groupe. « Sa vie peut certes sembler tragique, elle a vécu d’atroces souffrances, mais c’est en réalité une vie lumineuse par la beauté du don et la constante Espérance du Ciel, et c’est cela que retiennent les enfants ».

@Virginie Jeannequin
Bande de groupe

Dérogeant à la coutume d’inscrire uniquement le nom et le patronage du groupe sur la bande de groupe cousue sur l’uniforme, les cheftaines ont fait le choix de rajouter le nom d’Anne-Gabrielle : « Nous voulons ainsi la garder bien présente, et nous sommes aussi tellement fières de notre petite protectrice ! De plus, c’est souvent l’occasion de parler d’elle quand autour de nous, on nous demande qui est Anne-Gabrielle ».