Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!
Aleteia

Pour le pape François, les Béatitudes sont « la carte d’identité du chrétien »

POPE AUDIENCE
Le pape François a débuté sa catéchèse sur l'Évangile des Béatitudes.
Partager

Les Béatitudes sont la « carte d’identité » du chrétien, a déclaré le pape François lors de l’audience générale le 29 janvier 2020. Elles lui donnent, dans les difficultés de la vie, « huit portes » pour faire l’expérience de la puissance et de la providence de Dieu.

Devant une foule de chrétiens rassemblés salle Paul VI, au Vatican, le 266e Pape a débuté une nouvelle catéchèse sur les Béatitudes de l’Évangile de saint Matthieu (Mt 5, 3-12). Le pontife s’est concentré sur la forme générale employée par Jésus dans ce texte.

Cette partie des Évangiles décrit « huit portes » qui permettent de faire l’expérience de la puissance et de la providence de Dieu, et ainsi ouvrent au sens véritable de la « béatitude évangélique », a expliqué le pontife. C’est pourquoi elles sont la « carte d’identité » du chrétien, a-t-il souligné.

POPE AUDIENCE
Antoine Mekary | ALETEIA
À l'issue de l'audience générale, le pape François a salué les fidèles.

D’abord vient « le mot “bienheureux » puis « la situation dans laquelle se trouvent les bienheureux », — pauvreté en esprit, affliction, etc. — et enfin « la raison de la béatitude », introduite par la conjonction « parce que », a expliqué l’évêque de Rome. Les épreuves décrites sont donc « des routes, des occasions de béatitude » mais « ne se suffisent pas à elles-mêmes ».

Les Béatitudes indiquent que les chemins qui mènent vers la joie divine sont souvent « ceux de nos limites, de nos larmes, de nos défaites », a déclaré le souverain pontife. Car contrairement au plaisir, « le bonheur peut aussi vivre avec la souffrance », a-t-il martelé.

La vie de chacun est sa propre œuvre d’art

Le Seigneur demande à chacun de réaliser « une seule œuvre d’art », celle de sa vie, a déclaré le pape argentin devant les pèlerins de langue arabe. En s’adressant aux pèlerins lusophones, le Souverain pontife a rappelé qu’il faut « une grande foi pour voir la réalité avec le regard de Dieu, et une grande charité pour approcher les gens avec son cœur miséricordieux ».

En se tournant vers les pèlerins francophones, notamment ceux venus de Belgique et de France, il a conseillé de trouver la joie des Béatitudes dans les souffrances quotidiennes. Devant les Polonais, il a demandé de prier pour les religieuses et religieux qui se consacrent à Dieu, « afin qu’ils soient toujours des témoins fidèles de l’amour salvateur du Christ », et que de nouvelles vocations soient suscitées.