Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les fleurs dans les églises, ce n’est pas que de la déco

ALTAR
Partager

On pourrait croire que les fleurs qui ornent les églises constituent uniquement un élément de décoration. Si elles le sont indéniablement, elles ont aussi une jolie symbolique spirituelle.

Dans la plupart des églises, les fleurs sont le principal élément décoratif. Mais il ne s’agit pas uniquement de rendre l’église plus belle. Le Missel Romain explique ainsi que « les décorations florales doivent toujours être employées avec modération, elles doivent être disposées autour de l’autel plutôt que sur l’autel ». Elles peuvent aussi être disposées au pied d’une statue ou d’une œuvre d’art.

Les fleurs permettent de rappeler la beauté de la Création de Dieu. Dans son livre publié aux États-Unis, The Holy Sacrifice of the Mass, l’écrivain catholique américain Nicholas Gihr approfondit la signification symbolique des fleurs : « Un religieux très vénérable, le capucin Francis Borgia, avait l’habitude de dire la chose suivante : « Dieu nous a laissé trois choses du paradis : les étoiles, les fleurs et les yeux des enfants » ». Les fleurs ont leur place à part entière dans la création de Dieu. Il y explique qu’elles sont sur notre terre ce que les étoiles représentent dans la canopée céleste, c’est-à-dire les signes intacts d’un monde précédent, le paradis terrestre. Dans la splendeur de leurs couleurs, dans leurs effluves, « elles révèlent la beauté et la bonté de Dieu, elles manifestent sa bienveillance ».

Elles rappellent aussi que nous devons nourrir notre vie spirituelle et ses vertus : « Les fleurs symbolisent la grâce et les vertus dont notre âme doit s’orner », explique encore Nicholas Gihr. « Les saints fleurissent comme le lilas, ils sont en présence de Dieu comme le parfum d’un baume. Les fleurs, avec la beauté et la fraîcheur qu’elles reçoivent du soleil vers lequel elles se tournent toujours, sont l’emblème de l’innocence et de la sainteté que nous recevons du Christ, le Soleil de la Justice. Par elles, nous Le glorifions comme le soleil de notre vie spirituelle. Les fleurs sur l’autel signifient également que la floraison de la grâce, de la prière et de la vertu s’épanouit dans la vie spirituelle et dans la chaleur céleste qui émane du soleil de l’Eucharistie ».

Alors, la prochaine fois que vous irez à la messe et que vous contemplerez les fleurs qui ornent votre église, rappelez-vous les différentes significations symboliques qu’elles représentent, et élevez dans votre cœur une louange vers Dieu au moment même d’entrer dans la célébration de l’Eucharistie.

À découvrir aussi : la jolie symbolique des fleurs dans la Bible
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]