Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 23 juillet |
Sainte Brigitte de Suède
home iconBelles Histoires
line break icon

Vous ne devinerez jamais par qui sont fabriqués les saris des sœurs de mère Teresa

© Antoine Mekary / Godong

Le célèbre sari des Missionnaires de la charité.

Rachel Molinatti - Publié le 26/01/20

Si les sœurs de mère Teresa sont très reconnaissables grâce à leur sari bleu et blanc, peu savent comment il est fabriqué. À l'occasion de la Journée mondiale des lépreux, les 25 et 26 janvier, Aleteia vous propose d'en apprendre un peu plus.

Avec leur sari blanc à liserés bleus qui ne ressemble à aucun autre habit religieux, on les repère de loin. Les Missionnaires de la charité, la congrégation fondée par mère Teresa de Calcutta, sont désormais présentes dans quelque 130 pays dans le monde. Leur mission est d’être auprès des plus pauvres d’entre les pauvres. Mais savez-vous d’où vient leur étrange habit ?

Le sari, dont le bleu rappelle la couleur de la Vierge, est le vêtement indien par excellence. Mais celui-ci est fabriqué dans des conditions bien particulières. Impossible à trouver sur le marché, il est tissé et cousu à Gandhiji Prem Nivas. Cette manufacture de tissu, située à Titagarh, dans la banlieue de Calcutta, a la particularité d’être également une léproserie.

Fondée en 1979 par les Missionnaires de la charité, elle emploie des lépreux, leur permettant d’avoir un salaire et de retrouver un sentiment de dignité. Quelque 4.000 saris sont ainsi produits chaque année, qui sont ensuite distribués dans le reste du monde. Bref, il s’agit d’un habit qui a du sens.




Lire aussi :
La sainteté de Mère Teresa, un « signe » pour notre temps

Tags:
indelepremaladieMère Teresa
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement