Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le Pape, l’humour et le whisky…

CPP / Polaris/East News
Partager

Chaque jour, dans ses prières, le pape François demande au Seigneur de lui donner le sens de l’humour. Et visiblement Dieu lui accorde pleinement cette grâce. Car le souverain pontife aime plaisanter, comme en témoigne cette anecdote rapportée par l’archevêque de New York…

L’humour fait partie du style du pape François à l’image de sa touche latino et de sa proximité avec tous ceux qu’il croise. Depuis son arrivée sur le trône de Saint-Pierre il y a près de sept ans, l’ex-archevêque de Buenos Aires ne manque jamais l’occasion d’apporter une touche d’humour. Fraîchement élu, il annonçait déjà la couleur. Au moment où on lui proposait de vêtir les habits ornementaux avant d’apparaître devant les fidèles pour sa première bénédiction Urbi et Orbi, il a répondu  : « Non, non, le carnaval est fini ». Dans la foulée, il lançait aux cardinaux qui venaient de l’élire : « Que Dieu vous pardonne ! »

Depuis, fidèle à lui-même, il a affirmé que le confessionnal n’était pas « une teinturerie qui ôte les tâches des péchés ». Une autre fois, il a affirmé qu’on ne peut pas « annoncer Jésus avec une tête d’enterrement »…

Digne héritier de Jean XXIII, qui s’était déjà rendu célèbre pour ses bons mots, le pape argentin ne cache pas son goût pour l’humour. C’est une dimension de sa vie, tout comme sa capacité à manifester des gestes d’affection. François a besoin d’exprimer sa tendresse en touchant les gens. « Il aime raconter des blagues et il apprécie aussi qu’on lui en raconte. L’humour comme la simplicité sont en lui ».

C’est ce que confie le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York, dans le livre The Other Francis, Everything They Did Not Tell You About the Pope, de Deborah Castellano Lubov, lui-même reconnu pour son sens de l’humour. Et il raconte une anecdote amusante. Celle-ci date du voyage apostolique du souverain pontife à New York, en 2015. « À la fin de sa visite, rappelle-t-il, nous sommes bien installés tous les deux côte à côte dans l’hélicoptère pour rejoindre l’aéroport car le Pape devait partir ensuite à Philadelphie…

Il prend alors une petite bouteille d’eau et me demande : Voulez-vous peut-être boire un peu d’eau ? Je lui répond : Saint-Père, oui, peut-être, c’est vrai que j’ai soif : ces dernières 34 heures de votre visite chez nous, je n’ai pratiquement rien bu car on ne pouvait jamais être sûr de trouver ensuite des toilettes ! Le Pape me réplique en riant : Ah, je sais ce que c’est ! Donc un peu d’eau ? Je lui répond : finalement, non, merci. Tout à l’heure je boirai une goutte de whisky Jameson. Il a éclaté de rire. »

Plus tard, comme raconte encore Mgr Dolan, « j’étais le dernier dans le rang officiel pour le saluer lors de la cérémonie d’adieu à l’aéroport. Il s’approche enfin de moi et me dit avec un clin d’œil complice : « Buvez donc non pas une, mais deux gouttes de Jameson pour fêter cette visite qui était extraordinaire ! »

En images : François, un pape plein de tendresse
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]