Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

"Cinq ans, un objectif possible" pour restaurer Notre-Dame

Timothée Dhellemmes - Publié le 22/01/20

Le général Jean-Louis Georgelin, président de l'Établissement public pour la restauration de Notre-Dame, était auditionné ce mercredi 22 janvier par la commission de la Culture du Sénat. Il a promis de maintenir le cap des cinq ans, "même si ça ne veut pas dire que tout sera terminé".

« Je suis là pour que ça avance sans procrastination. Mon rôle est de faire la chasse à tout ce qui pourrait retarder le chantier par absence de mobilisation » : auditionné ce mercredi 22 janvier au Sénat, le général Georgelin a affiché sa détermination à maintenir le cap fixé par le président de la République. Dans cinq ans, a-t-il promis aux membres de la commission, « vous serez invités sur les prie-Dieu au Te Deum, (…) ce qui ne veut pas dire que tout sera terminé, loin de là ». Selon lui, « tout le monde considère que c’est un objectif possible ». L’ancien chef d’état-major des armées, chargé par Emmanuel Macron de piloter et d’encadrer le chantier de reconstruction de Notre-Dame, estime cependant qu’il ne faut pas faire « n’importe quoi » pour arriver aux cinq ans. « Nous travaillons pour les siècles », a-t-il déclaré.




Lire aussi :
Pour le général Georgelin, « Notre-Dame est d’abord un lieu de culte catholique »

Invité à faire un point sur l’avancée des travaux, Jean-Louis Georgelin a indiqué que le démontage de l’échafaudage débuterait mi-février. Cela devrait durer quatre mois. 40.000 pièces pour un poids de 200 tonnes doivent être démontées, dont la moitié à une hauteur de 40 mètres.

Concernant le financement des travaux, le général Georgelin a indiqué avoir reçu des promesses de dons de l’ordre d’un peu plus de 900 millions d’euros, provenant d’environ 335.000 donateurs. À ce stade, un peu plus de 180 millions d’euros ont été encaissés.

Enfin, au sujet de la flèche, le général a refusé de prendre parti, invoquant son « devoir de réserve ». Seule certitude à l’heure actuelle : « Une consultation aura lieu, mais nous n’avons pas arrêté la forme ».




Lire aussi :
Notre-Dame jour par jour : un Te Deum sera célébré en 2024

Tags:
Notre Dame de Parisrestauration
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement