Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconActualités
line break icon

Côte d’Ivoire : les évêques évoquent un « climat de peur » avant la présidentielle

web2-afrique-cathedrale-godong-ci614037b.jpg

Godong

La cathédrale Saint-Paul à Abidjan, Côte d'Ivoire.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 21/01/20

Réunis pour leur assemblée plénière, les évêques de Côte d’Ivoire ont indiqué, dans une déclaration transmise ce lundi 20 janvier, être « préoccupés » avant l’élection présidentielle d’octobre 2020. Ils évoquent notamment un « climat de peur ».

« Nous archevêques et évêques de Côte d’Ivoire préoccupés par la situation socio-politique qui prévaut à la veille des élections générales dans notre pays, vous adressons ce message comme une suite logique de celui délivré en juin 2019 », ont indiqué les évêques de Côte d’Ivoire dans une déclaration intitulée « Évitons-nous une autre guerre », transmise ce lundi 20 janvier. L’épiscopat ivoirien y fait notamment part de son inquiétude à quelques mois de l’élection présidentielle qui doit se tenir en octobre 2020.


Protest Kinshasa

Lire aussi :
En Afrique, « l’Église catholique se trouve du côté de l’homme »

« Les mutineries (qui ont ébranlé le pays en 2017, ndlr), les conflits inter-communautaires se sont soldés par des pertes en vies humaines », rappellent les évêques. « Ces conflits ont montré combien les cœurs ne sont pas encore apaisés et que tout peut exploser à tout moment. Surtout avec les armes […] qui révèlent que le processus de désarmement […] de la crise post-électorale n’est pas allé à son terme ». Selon eux, « un climat de peur et de terreur » s’installe progressivement dans le pays.

À neuf mois de l’élection présidentielle, les évêques exhortent le « pouvoir exécutif […] à garantir aux personnes et aux institutions, notamment la Commission électorale indépendante (CEI), une totale indépendance ». Et le chemin à parcourir semble encore long : depuis plusieurs mois l’opposition critique la nouvelle commission qu’elle qualifie « d’illégale et illégitime ». Alors que les élections municipales et régionales de 2018 avaient été marquées par de nombreuses violences et fraudes, le pays demeure traumatisé par la période post-électorale de 2010-2011 qui l’avait plongée dans une profonde crise causant la mort de quelque 3.000 personnes.

Tags:
Afriquecote d ivoirecriseeveque
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement