Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le geste inouï d’une jeune Chinoise pour offrir un traitement à son frère

WEB2-CHINA-PEOPLE-shutterstock_1037212990.jpg
Village dong de Zhaoxing (province du Guizhou), le 21 juin 2012. (image d'illustration)
Partager

La mort en Chine d’une étudiante de 24 ans a suscité une vague d’indignation. Afin de financer les traitements de son frère malade, elle vivait avec quelque 20 centimes par jour, au point de mourir de malnutrition.

Son histoire a suscité l’émotion générale. Cette histoire, c’est celle de Wu Huayan, une étudiante chinoise de 24 ans de la province du Guizhou (sud-ouest du pays), morte le 13 janvier 2020 de malnutrition. Depuis des années, elle se privait de nourriture afin de pouvoir payer les soins médicaux de son frère malade psychique, ne gardant pour elle, selon le Quotidien de la Jeunesse de Pékin, qu’un peu plus de 20 centimes par jour. Le frère et la sœur avaient perdu parents et grands-parents et les soins médicaux en Chine coûtant extrêmement cher, Wu Huayan s’est donc privée pour aider son frère. Admise à l’hôpital en octobre dernier, la jeune fille mesurait seulement 1m35 et ne pesait pas plus de 25 kilos. Selon le corps médical, elle avait besoin d’une opération chirurgicale pour réparer son cœur très affaibli.

Cette terrible situation a été rapportée par la presse. De quoi émouvoir l’ensemble du pays et générer le lancement d’une collecte par l’organisme caritatif China Charities Aid Foundation for Children (CCAFC), permettant ainsi de récolter plus d’un million de yuans (130.000 euros). La mort brutale de la jeune femme, malgré l’énorme somme récoltée, a déclenché la colère des internautes, qui n’ont pas compris pourquoi une telle somme n’avait pas permis de la sauver. L’organisation a formulé des explication qui n’ont pas convaincu les donateurs. Ceux-ci se sont déchaînés sur les réseaux sociaux, fustigeant la CCAFC qui semble avoir détourné une partie de l’argent.

Au-delà d’indigner les foules et de révéler une fois de plus les graves défaillances du système chinois, cette histoire bouleversante met en lumière le sacrifice d’une jeune femme prête à donner jusqu’à sa propre vie pour permettre à son frère d’avoir une vie meilleure. Le geste tragique de Wu Huayan suscite autant la révolte que l’admiration.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]