Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le chemin de Compostelle bat un nouveau record

CHEMIN DE PELERINAGE VERS SAINT JACQUES DE COMPOSTELLE
© Shutterstock
Partager

C’est un record. Près de 350.000 pèlerins sont venus du monde entier se recueillir auprès du tombeau de saint Jacques, à Compostelle, en 2019. Soit 10% de plus que l’an dernier.

Jamais le Camino n’avait été autant fréquenté. En 2019, le Bureau international d’accueil des pèlerins à Saint-Jacques-de-Compostelle, en Espagne, a délivré très précisément 344.352 « Compostela ». Ce document (différent de la « Crédencial ») prouve que le pèlerin a parcouru au moins 100 kilomètres à pied ou 200 kilomètres à cheval ou à vélo. Cette affluence record est 10% supérieure à celle de l’an dernier. Et les prochains millésimes s’annoncent aussi bons. En effet, la fréquentation des chemins, déjà exceptionnelle, pourrait être boostée lors de la prochaine Année Sainte compostellane, année où la Saint-Jacques (25 juillet) tombe un dimanche. Ce sera en 2021.

Le grand pèlerinage de la chrétienté médiévale

Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle est l’un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté. Son but est d’atteindre le tombeau de l’apôtre saint Jacques, frère de saint Jean l’Évangéliste, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. C’est un chemin réputé pour être jalonné de nombreuses démonstrations de ferveur, de pénitence, d’hospitalité, d’art et de culture. Ses différents parcours dans plusieurs pays, jalonnés de paysages magnifiques comme d’édifices religieux admirables, ont été ceux des bâtisseurs des cathédrales, des abbayes et des sanctuaires de l’Europe chrétienne. Le pèlerin qui chemine vers Saint-Jacques, situé en Galice, redécouvre alors les racines spirituelles de l’Occident.

C’est au début du IXe siècle, à la découverte des reliques de saint Jacques le Majeur (que l’on connaît aussi sous le nom de Jacques de Zébédée), que renaît la tradition d’un pèlerinage qui existait déjà dans l’antiquité. À partir du XIe siècle le pèlerinage de Compostelle devient le grand pèlerinage de la Chrétienté médiévale. Mais c’est seulement en 1492, sous le règne de Ferdinand d’Aragon, que le pape Alexandre VI déclare officiellement le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle comme l’un des « trois grands pèlerinages de la Chrétienté », avec ceux de Jérusalem et de Rome.

Les dix étapes les plus connues de saint Jacques de Compostelle
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]