Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Boxeur, rappeur, pasteur, Le Patriarche sort un nouvel album musclé

© Leader Vocal
Partager

L’un des groupes préférés d’Olivier Giroud, « Leader vocal », a sorti fin 2019 un album intitulé « En Marche ». Intégré à la trilogie « Terre promise », les thèmes de la foi y sont toujours très présents, portés par l’énergie du chanteur Le Patriarche. Entre l’univers du ring et celui du rap, le message de paix des Évangiles trouve malgré tout sa place. Et ça surprend.

Actif dans le milieu du rap depuis 1989, le membre du groupe Leader Vocal a voulu se distinguer des traditions. Ses paroles n’appellent ni à la violence, ni à la désillusion, mais à l’espoir et à l’humanité. À ses débuts, il fait les premières parties de Jacques Higelin ou des Rita Mitsouko, rien à voir avec le monde du hip-hop. Pourtant, le rappeur n’en est pas une différence près, car il est même devenu pasteur. Pour un homme passionné des rings et des mixs de sons bruts mêlés aux flows particuliers du rap, c’est assez rare. Alors pour aller plus loin, son nouvel album réunit ses trois casquettes : boxeur, rappeur et pasteur.


Le hip-hop au secours du Christ

Si le rap est plutôt connu pour être l’apanage des revendications et des thèmes plutôt horizontaux, de plus en plus de chrétiens s’y mettent. Cela fait penser à une évangélisation coup de poing, la violence et la souffrance en moins que dans un match de boxe. Celui qui semble se jouer ici est entre le Christ et les déviances de la société avec tout ce qu’elle subit et produit. François Furtade, alias Le Patriarche, a mis le paquet pour soigner ses clips, tout autant que pour ses mélodies et ses paroles.

Dans le titre phare de l’album, « En marche », il revient sur les derniers événements d’une actualité marquée par les inégalités et le sort des chrétiens du monde qu’il associe à « un sac de frappe ». « Pluie de mots », quant à lui, est plus doux, on entend : « Jamais homme n’a parlé comme cet homme, c’est normal que ses mots résonnent, c’est des mots qui nous positionnent », en parlant de Jésus. Dans « Holistic » ou encore « La croix et le poignard » il continue d’exprimer sa vision du monde, dans laquelle il souhaite voir davantage le respect de la personne du Christ.

Preuve que ses paroles séduisent, Olivier Giroud a mentionné « Pluie de mots » dans sa playlist parue dans le magazine Jésus. Le thème est une allégorie de la vie chrétienne à travers le sport. Entraîneur de boxe pour des sportifs de haut niveau, Le Patriarche ne se contente pas de chanter sa foi mais de porter celles de ses jeunes ouailles, en témoigne les mots du champion du monde de MMA Nelson Carvalho.


 

 

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]