Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Vendredi 06 août |
Transfiguration du Seigneur
home iconAu quotidien
line break icon

La couleur de l’année 2020, un choix qui évoque Marie, le Ciel et la paix

MOTHER MARY

ONEVECTOR | Shutterstock

Joanne McPortland - Publié le 14/01/20

Elle vient d'être désignée comme la couleur de l'année 2020... Pantone a choisi parmi les couleurs de son célèbre nuancier, et a tranché pour le "Classic Blue", un bleu classique. Une teinte particulièrement appréciée de toute l’histoire de l’humanité.

C’est la couleur du manteau de la Vierge Marie, celle des voûtes du Ciel. Et selon les influenceurs de l’Institut de Couleur Pantone, le bleu classique est la couleur apaisante dont nous avons besoin, au moment où nous entrons dans une nouvelle décade où les motifs d’inquiétude ne manquent pas. En effet, Pantone, la société qui donne ainsi des standards numériques d’où sont issues toutes les couleurs qui nous entourent, vient de désigner la couleur de l’année. C’est ainsi depuis 2000, où certaines nuances choisies par l’Institut ont été très élégantes, d’autres surprenantes, comme le corail vivifiant retenu l’an dernier. Cette année les chasseurs de tendance de Pantone ont pris une décision plus simple.




Lire aussi :
Comment interpréter la couleur bleue dans l’art chrétien ?

« Il suffit de voir le monde autour de nous pour constater que nous vivons dans un monde où il y a beaucoup d’inquiétude, il arrive que nous ressentions un grand manque de sécurité » a confié Leatrice Eiseman, directrice générale de l’Institut de couleur Pantone, à Anna Fixen, éditrice du prestigieux magazine Architectural Digest. « Le bleu, sur le plan émotionnel et psychologique, a toujours symbolisé le calme et la solidité. C’est une couleur sur laquelle on peut compter. » a-t-elle ajouté.

La couleur du ciel

Dans les mois qui viennent, nous allons donc beaucoup retrouver la couleur du bleu classique, des chaussures jusqu’au papier peint, en passant par les couleurs utilisées par les graphistes de la presse magazine ou dans les publicités à la télévision. Il faut s’attendre à l’effet rassurant que cette couleur va alors nous apporter. Le bleu d’un soir d’été est une des premières teintes qui impressionne l’œil humain. Pourtant, reproduire cette couleur dans sa quiétude, sa pureté et sa profondeur n’a jamais été chose facile, autant pour les peintres que pour les teinturiers. Pour le bleu, les sources d’encres naturelles ne sont pas nombreuses. Ce sont les égyptiens qui ont créé la couleur bleue, beaucoup plus claire en tendant sur le jaune que le bleu classique de 2020, qui se compose de proportions variées de rouge, de vert et de bleu.


GOD

Lire aussi :
L’art, une « voie royale » pour conduire l’homme à Dieu

Les premiers pigments en bleu accessibles aux peintres ne l’ont été qu’à l’époque de Fra Angelico, qui réussit à reproduire des scènes célestes accentuées d’or qui sont à couper le souffle. C’est ainsi que le bleu « Fra Angelico » est devenu fameux, celui que l’on a également appelé le bleu ultramarine (« le bleu au-delà de la mer »). Il a été obtenu en broyant une pierre bleue rare appelée lapis lazuli, que l’on trouve uniquement en Afghanistan, pour donner une poudre mélangée avec des fixateurs.

La pierre lapis lazuli (mot latin désignant « la pierre » de lazuli, lieu où elle a été trouvée), a donné son nom à la couleur bleue dans le langage romantique : azul en espagnol, ou l’azur en français cher à Mallarmé… C’est à cette pierre que l’on doit aussi de nommer azur la couleur du ciel.

Le manteau de la reine

Dans l’art occidental chrétien, le bleu du ciel a été associé au manteau de la Vierge Marie. Envelopper Notre Dame dans des bleus rares est devenu l’une des plus grandes quêtes des artistes voulant rendre hommage à la mère du Christ. Cette même couleur est employée très fréquemment pour décorer les églises, des murs aux vitraux, en passant par les statues et les sols.




Lire aussi :
Bien avant Marie Kondo, les saints pratiquaient le minimalisme

Les artistes de la Renaissance eux-mêmes, même s’ils s’affranchissaient de l’imagerie religieuse de leur époque, ont privilégié cette couleur qui a continué d’apparaître dans des scènes de contes, des intérieurs confortables ou dans des scènes de paix profonde dont on a  le droit d’attendre une magnifique floraison en 2020. Cette année, gardez donc les yeux ouverts pour le bleu classique !

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
1
I.Media
La mise en garde du pape François contre la « tentation idolâtre ...
2
Caroline Becker
Les cierges de Notre-Dame de Paris brûlaient-ils toujours au lend...
3
C8 Messe 15 août
La rédaction d'Aleteia
La diffusion de la messe du 15 août sur C8 fait réagir
4
PADRE PIO
Bret Thoman, OFS
La réaction de Padre Pio face aux évènements tragiques
5
Lauriane Vofo Kana
Un livre pour garder l’espérance en temps de covid se hisse...
6
Lauriane Vofo Kana
Pass sanitaire : les processions mariales se tiendront-elles cett...
7
HIDILYN DIAZ
La rédaction d'Aleteia
Jeux Olympiques : la médaille miraculeuse sur le podium !
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement