Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comment surmonter les crises que traverse l’Église ?

POPE AUDIENCE JUNE 05
Partager

L’Église n’est pas une idée, un projet ou une entité. C’est un corps constitué de toutes les âmes, des talents, des richesses et des désirs des baptisés. Voilà sa grande force. Pour surmonter les crises qu’elle rencontre, il est nécessaire à chacun de s’enraciner dans les Saintes Écritures et dans la prière quotidienne.

Combien de fois avons-nous été choqués ou bouleversés par les attaques lancées contre les chrétiens à travers les médias ? Combien de fois avons-nous été pris au cœur d’un sentiment d’injustice face aux médisances et aux calomnies jetées à la figure de l’Église ? Nous avons l’impression que les scandales pleuvent, que les mauvaises nouvelles nous accablent, que les persécutions se multiplient. Que pouvons-nous faire ?

Nous aimons l’Église et pourtant, elle nous paraît si fragile. Un sentiment humain et légitime nous entraînerait à nous révolter. La colère pourrait être notre premier réflexe. Le péché blesse notre mère l’Église. Faite d’hommes, elle s’élance vers la sainteté et ne cesse de chuter. Le Christ nous invite à la miséricorde et à la foi. Il nous l’a promis, l’Église traversera les épreuves sans que « la puissance de la Mort de l’emporte sur elle » (Mt 16, 18). Quel beau message d’espérance !

L’histoire nous délivre un enseignement plein de sagesse. Alors que, de tout âge, les rois et les empereurs s’évertuent à éradiquer la foi chrétienne, les premiers chrétiens donnent leur vie pour le Christ. Priscille, Agnès, Cécile et d’autres encore nous disent d’espérer ! Leur mort n’est pas vaine. L’Église s’est vue fortifiée par ce sang versé. Quelques siècles plus tard, les schismes et les scandales violentent à nouveau l’Église. Encore une fois, elle ne s’est pas éteinte. Un feu jaillissant s’est emparée d’elle. Dieu a suscité des saints pour son Église ! Ces âmes pleines et brûlantes se sont enracinés dans la prière.

Le message est très simple. Nous sommes appelés à rayonner où Dieu nous a plantés. Pour fleurir, il s’agit de prendre racine dans les Saintes Écritures et dans la prière quotidienne. Celui qui met sa foi dans le Seigneur « est comme un arbre planté près d’un ruisseau ; qui donne son fruit en son temps et jamais son feuillage ne sèche ; tout ce qu’il entreprend réussi » (Ps 1). L’Église fleurira à nouveau si nous mettons notre foi en Dieu.

Tout dépend des croyants. L’Église n’est pas une idée, un projet ou une entité. C’est un corps constitué de toutes les âmes, des talents, des richesses et des désirs des baptisés. Voilà sa grande force ! De par le monde, nous communions au même corps du Christ, nous attendons son retour, nous partageons la même foi. Certes, nous sommes appelés à rayonner où Dieu nous a planté, mais n’oublions pas que nous sommes une Église universelle. Nous pouvons compter les uns sur les autres. Les frontières n’existent pas dans le cœur de Dieu. Allons-nous donc répondre à cet appel du pape François : « prions pour que le souffle de l’Esprit Saint suscite un nouveau printemps missionnaire dans l’Église » ?

Vous pouvez joindre les mains et prier pour l’Église en vous associant à la communauté de prière animée par CN Media sur Hozana.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]