Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une prière à la mémoire du jeune garçon retrouvé mort dans le train d’atterrissage d’un avion

Boeing Air France. Photo d'illustration.
Partager

Le corps d’un passager clandestin a été retrouvé dans le train d’atterrissage d’un avion à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Il s’agit probablement d’un enfant âgé d’une dizaine d’années.

« Il est mort de froid, rêvant de l’Europe, dans le train d’atterrissage d’un avion qui voyageait d’Abidjan à Paris. La découverte de ce terrible drame de l’émigration, ce matin à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, ne peut pas nous laisser indifférents ». La communauté Sant’Edigio s’est émue mercredi 8 janvier de la mort d’un enfant dont le corps a été retrouvé dans le train d’atterrissage d’un avion de la compagnie Air France en provenance de Côte d’Ivoire. Un porte-parole de la compagnie aérienne a déploré un drame humain en confirmant le décès d’un « passager clandestin », sans toutefois préciser son âge. Selon plusieurs sources proches de l’enquête, il pourrait s’agir de quelqu’un âgé « d’une dizaine d’années » seulement. Il serait mort d’asphyxie ou de froid.

Le père Thierry Magnin, porte-parole de la Conférence des évêques de France, s’est exprimé sur Twitter après l’annonce de ce drame effroyable,  affirmant que les évêque et les catholiques de France étaient « très touchés » par cet événement.

Cette tragédie vient s’ajouter à d’autres qui l’ont précédée ces dernières années, comme le décès de 39 migrants dans un camion frigorifique dont les corps ont été découverts le 23 octobre 2019. Pourquoi ne pas prier avec sainte Françoise-Xavière Cabrini, patronne des émigrés si chère au pape François ? De son côté, la communauté Sant’Edigio a annoncé organiser un temps de prière en mémoire de la victime le 10 janvier 2020.

Info Pratique : Prière « à la mémoire du jeune garçon » avec la La communauté Sant’Edigio vendredi 10 janvier 2020 à 20h à l’oratoire de la paroisse Saint-Séverin (39, boulevard Saint-Germain, Paris).

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]