Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Un évêque texan propose son aide à une fillette gravement malade

Photo d'illustration.
Partager

Au Texas, une bataille juridique oppose la famille d’une fillette gravement malade à l’équipe médicale d’un hôpital. L’évêque des lieux, Mgr Michael Olson, a proposé son aide à la famille.

Née prématurément le 1er février 2019, Tinslee Lewis est hospitalisée depuis sa naissance au Cook Children’s Medical Center, un hôpital pour enfants situé à Fort Worth (Texas). Atteinte depuis sa naissance d’une anomalie d’Ebstein, une malformation cardiaque rare, l’enfant de 11 mois est en réanimation néonatale et a besoin, entre autres, d’un soutien respiratoire et cardiaque complet ainsi que d’une sédation.

Le 30 octobre 2019, le comité d’éthique de l’hôpital a déclaré que la poursuite du traitement était médicalement inappropriée. En effet, au Texas, la loi dispose que les médecins d’un hôpital peuvent mettre fin au traitement « de survie » d’un patient avec l’approbation du comité d’éthique de l’établissement, même si le patient ou son représentant s’y oppose. Si la famille n’est pas d’accord, il existe un délai de dix jours pour trouver un nouvel établissement d’accueil. Dans le cas de Tinslee, la recherche d’un autre lieu pour sa prise en charge s’est révélée infructueuse.

« De la compassion et des soins »

Depuis quelques mois, un procès oppose la famille et l’hôpital qui réclame l’arrêt des soins de l’enfant. Selon les soignants, elle souffre et n’a aucune chance de voir son état s’améliorer, ce que dément formellement Trinity Lewis, la mère de la fillette, qui a constaté des progrès chez l’enfant. « Je suis convaincue que la vie de Tinslee est entre les mains de Dieu et qu’elle mérite d’avoir la chance de vivre », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse. Le 2 janvier 2020, un juge a autorisé l’hôpital à interrompre le traitement médical de la fillette. Mais le lendemain, la cour d’appel a ordonné à l’hôpital de poursuivre le traitement médical tant qu’une décision définitive n’aurait pas été rendue.

Mgr Michael Olson, l’évêque de Fort Worth, s’est mis à la disposition de la famille, proposant d’offrir à l’enfant « de la compassion et des soins appropriés dans un établissement de santé catholique ». Il a ajouté que sa proposition était faite par respect pour la dignité de la vie de Tinslee, afin de prévenir et de soulager ses souffrances et de lui offrir la meilleure qualité de vie possible. Un porte-parole du diocèse a déclaré qu’un représentant de la famille s’était manifesté auprès du diocèse.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]