Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconActualités
line break icon

Des parents d’enfants « imparfaits » signent une tribune éloquente

© Florence DURAND / SIPA

Mathilde de Robien - Publié le 07/01/20

Alors que le projet de loi bioéthique est examiné par le Sénat depuis ce mardi 7 janvier, une tribune publiée dans FigaroVox donne la parole à 26 parents confrontés à la maladie génétique d’un ou plusieurs de leurs enfants. Ils s’opposent à l’élargissement du diagnostic préimplantatoire aux aneuploïdies (DPI-A) et dénoncent un « eugénisme 2.0 ».

La question de l’élargissement du diagnostic préimplantatoire aux aneuploïdies (DPI-A), c’est-à-dire aux anomalies liées au nombre de chromosomes, actuellement portée devant les sénateurs, a conduit les parents de Gaspard, Claire, Syméon, Côme, Philomène, Timothée, et tant d’autres, à prendre la plume dans une tribune collective publiée dans FigaroVox le 6 janvier 2020, pour s’élever contre cette revendication qui reviendrait à réaliser une sélection sur les embryons. « Nous désapprouvons le DPI-A, parce que cette demande conduit à opérer un tri eugénique sur la seule base de critères génétiques », affirment-ils. Et de souligner la défaite d’une médecine qui s’attacherait à éliminer les malades au lieu de chercher à les soigner : « Nous voulons d’une recherche qui s’attache à guérir les maladies génétiques, à guérir nos enfants, plutôt que de stigmatiser et de supprimer les malades qui en sont porteurs ».


SENAT PARIS

Lire aussi :
Bioéthique : le projet de loi arrive devant une commission spéciale au Sénat

Sans pour autant renier les difficultés éprouvées par leurs enfants malades et leur famille, ils soulignent l’amour, l’émerveillement et le dépassement qu’inspirent leurs vaillants petits combattants : « Nous savons d’expérience que vouloir vivre sans souffrance, c’est se condamner à vivre sans amour », témoignent-ils en chœur. Le texte du projet sera examiné en séance à partir du 21 janvier prochain.

Tags:
BioéthiqueEmbryonhandicap
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement