Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le pape François, recordman des canonisations

Ils ont rejoint le cortège des saints
Partager

Il lui a à peine fallu sept ans de pontificat pour battre un sacré record. Depuis son élection le 13 mars 2013, le pape François a proclamé 898 nouveaux saints. Plus que tous les papes qui l’ont précédé, y compris le « serial canonisateur » Jean Paul II.

Alors que le pape Jean Paul II détenait le titre de grand canonisateur, avec 482 nouveaux saints proclamés, le pape François l’a largement devancé en à peine sept ans de pontificat. Le nombre atteint est sans précédent : pas moins de 898 canonisations jusqu’à la fin de 2019. Aucun pape n’a vénéré ni valorisé autant de figures spirituelles emblématiques de la chrétienté, autant de modèles de sainteté. Depuis que le pape Sixte V a établi, en 1588, la Congrégation des rites (appelée aujourd’hui Congrégation pour les causes des saints, ndlr), et décidé que l’acte de proclamer une personne bienheureuse ou sainte serait précédé d’un procès strictement réglementé, l’Église a proclamé 1.726 saints… dont 898 par le seul pape François ces sept dernières années.

Des canonisations de groupes

Ce record spectaculaire est principalement dû à la canonisation de groupes, de parfois plusieurs centaines de personnes. Ce fut le cas en 2013, lors de la proclamation des 800 martyrs d’Otrante, tués par les Turcs en 1489. Plus proches de nous, les dix-neuf récentes canonisations d’Algérie. En Albanie, il a béatifié d’un coup 38 victimes du communisme. Rappelons-nous aussi la béatification récente de 124 martyrs coréens. « Au moment du 3e millénaire, Jean Paul II avait rendu hommage aux martyrs du XXᵉ siècle. On pensait bien-sûr à tous les martyrs du communisme. Mais il n’y avait pas qu’eux. Il y avait aussi les martyrs des guerres et des dictatures. Même si pour nous, en France, cela peut paraître assez théorique, ce n’est pas le cas pour le pape qui vient d’Argentine, pays où des chrétiens ont donné leur vie pour leur foi, au cours du XXᵉ siècle », souligne auprès d’Aleteia Bernard Lecomte, écrivain et biographe de Jean Paul II.

Durant l’année 2019, l’Église a prononcé sept canonisations et 74 béatifications, donnant de nouveaux modèles aux visages et aux chemins de foi très variés. Combien rejoindront le cortège des saints en 2020 ? Difficile de prévoir l’ampleur du nouveau défi du pape argentin. Un chiffre est certain : 1.500 procès sont bien en cours… 

De 1592 à 1978, soit en 386 ans, 302 personnes ont été canonisées. La plupart dans la période allant entre 1864 et 1978 alors qu’avant 1864, seulement 64 personnes avaient rejoint le cortège des saints. Toujours avant 1864, le pape Benoît XIII (1724-1730) se démarque en proclamant dix saints, tandis que d’autres papes de cette époque en canonisent à peine quelques uns. Il y a même plusieurs épisodes au cours desquels aucun nouveau saint n’a été canonisé ! C’est le cas de 1644 à 1655, de 1676 à 1689 et encore de 1769 à 1800. Le nombre des canonisations augmente au XIXe siècle : le Pape Pie IX (1848-1878) en effectue 52, Léon XIII (1878-1903) seulement 18. Le XXe siècle ne connaît pas tout de suite l’augmentation des dernières décennies : Pie XI (1922-1939) canonise 34 saints, Pie XII (1939-1958) seulement 33. 

C’est avec le pape polonais que le rythme s’accélère. Surnommé par certains « le grand canonisateur », Jean Paul II (1978-2005) canonise effectivement beaucoup plus que tous ses prédécesseurs : son pontificat proclamera 482 nouveaux saints, particulièrement autour de l’an 2000, pour la venue du troisième millénaire. Benoît XVI (2005-2013) en ajouta par la suite 44 autres. Pour Bernard Lecomte, François s’inscrit clairement dans la continuité du pape polonais : « Ses discours, au cours de ses voyages, font souvent penser à Jean Paul II. Particulièrement lorsqu’il s’agit de faire référence à des témoins et à des saints contemporains. Il béatifie et canonise des saints pour donner des modèles à des sociétés modernes, pas du tout pour nous projeter dans le passé, bien au contraire ».

À découvrir : ils ont rejoint le cortège des saints en 2019
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]