Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La vidéo du pape François qui s’agace : un emballement médiatique ?

WEB2-POPE FRANCIS-CAPTURE-REUTERS
Partager

Alors qu’il saluait la foule rassemblée place Saint-Pierre le 31 décembre, le pape François a été alpagué par une fidèle un peu trop empressée. Le souverain pontife a réagi par réflexe en se dégageant un peu vivement. Filmée, la scène, visionnée des millions de fois, a largement fait réagir sur les réseaux sociaux. Beaucoup de bruit pour pas grand-chose ?

C’est l’histoire d’un emballement dont seuls les réseaux sociaux ont le secret. Mardi 31 décembre 2019, soir du réveillon, le pape François s’est rendu place Saint-Pierre, au Vatican, pour saluer la foule rassemblée. Alors que le souverain pontife se tournait pour saluer d’autres personnes, une fidèle lui a agrippé la main fermement, le forçant à se retourner. Un geste qui, on le devine sur les images, a déplu au pape François qui, tout à la fois déstabilisé et surpris, s’est alors dégagé en la sermonnant.

Dès le lendemain, le 1er janvier, le pape François a présenté ses excuses lors de la prière de l’Angélus pour avoir « perdu patience ». « Le Christ n’a pas enlevé le mal du monde mais l’a vaincu à la racine ». Son Salut n’est pas « magique » mais comprend la « patience de l’amour », a expliqué le pontife « Souvent nous perdons patience », a-t-il alors ajouté en sortant de son texte. « Cela m’arrive à moi aussi. Je m’excuse pour le mauvais exemple donné hier ».

Mais il n’en fallait guère plus pour mettre le feu aux poudres médiatiques. Alors que la vidéo de la scène a été vue près de cinq millions de fois sur les réseaux sociaux, de nombreux médias n’ont pas hésité à reprendre l’information accompagné de commentaires tels que : « Le Pape François s’excuse après avoir bousculé une fidèle » (CNews), « Le pape “perd patience” et bouscule une fidèle » (Le Progrès), « Le pape François s’agace contre une fidèle » (Europe 1), « Une scène honteuse et choquante pour beaucoup de catholiques » (RTL France), « Le pape François tape sur le bras d’une fidèle pour se défaire de son étreinte » (France info), « Quand le pape François rejette une fidèle qui l’étreint » (Valeurs actuelles)…

De nombreux internautes, croyants ou non-croyants, y sont allés de leur commentaire, partageant leur surprise, leur mécontentement mais aussi, pour certains, leur compréhension. Oui, le pape François est un homme, âgé de 83 ans, avec son caractère, ses qualités et ses défauts. Comme l’écrit sur Twitter, Erwan Le Morhedec, avocat et chroniqueur, « le Pape n’est pas un ange, c’est un homme, qui travaille à sa sainteté — comme nous. Un homme de 83 ans, qui peut mal vivre qu’on le tire violemment en arrière par surprise. Un père, aussi, qui pose des limites ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]