Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Ce crucifix que le pape François a décidé d’exposer à l’entrée du Vatican

POPE MEET REFUGEES LESBOS
Croix parée d'un gilet de sauvetage symbole des migrants béni par le Pape.
Partager

Le pape François a rencontré ce jeudi 19 décembre les 33 réfugiés de l’île de Lesbos récemment pris en charge par le Vatican. Pour l’occasion, il a fait exposer un gilet de sauvetage « crucifié » à l’entrée du Vatican.

« J’ai décidé d’exposer ce gilet de sauvetage, crucifié, pour rappeler à tous l’engagement impératif de sauver toute vie humaine, car la vie de chaque personne est précieuse aux yeux de Dieu. Le Seigneur nous demandera des comptes à l’heure du jugement » : c’est par un geste symbolique que le pape François a de nouveau mis en garde les chrétiens ce jeudi 19 décembre. Une croix portant un gilet de sauvetage en mémoire des réfugiés est désormais exposée au Vatican, dans un couloir reliant le palais apostolique à la cour du Belvédère. « Notre inaction est un péché ! », a-t-il martelé, avant de rappeler « l’engagement incontournable de l’Église à sauver les vies des migrants ».

Le Pape s’exprimait depuis le Palais apostolique, où il recevait les 33 migrants ramenés de Lesbos à sa demande le 4 décembre dernier par le cardinal Konrad Krajewski, aumônier apostolique. Ces migrants, pour la plupart Afghans de l’ethnie hazara, ont été pris en charge par le Saint-Siège, l’Aumônerie apostolique et la communauté de Sant’Egidio. C’est la même communauté qui avait assuré en 2016 le suivi des trois familles syriennes ramenées de l’île de Lesbos par le Saint-Père lui-même.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]