Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« OK Google, tu peux égayer cette messe de Noël ? »

Partager

Si certaines paroisses mettent en scène une crèche vivante et réussissent à rassembler trente personnes pour la chorale, d’autres peinent à recruter de bonnes volontés pour animer la messe de Noël. Pourtant, il ne tient qu’à chacun d’y participer.

À peine sorti de la messe de Noël, on rit sous cape parce que vraiment, l’animatrice chantait faux, on se lamente : « un peu tristoune pour une messe de Noël », on regrette le bon vieux temps où l’église était pleine. Mais voilà. Pas si simple de donner à cette messe qui rassemble, avec les Rameaux et Pâques le plus grand nombre de fidèles, l’aspect à la fois recueilli et joyeux que mériterait la célébration de la naissance de Jésus.

Sur ce coup-là, « OK Google » ne se révèle guère efficace. Et le curé ne peut pas tout faire, étant donné qu’il doit célébrer à 18h30 à Trifouilly-les-Oies et à 21h à Pétaouchnok, après une journée épuisante de confessions non-stop. Le sacristain, ou la sacristaine, n’étant plus tout jeune, n’a pas forcément l’énergie ni les moyens de recruter d’un coup de WhatsApp les musiciens du coin. Vous l’aurez compris, le petit Jésus n’attend que vous pour prendre en main, — ou tout du moins proposer de prendre en main, cela demande de la délicatesse, — sa messe d’anniversaire.

Comment faire ? Que ce soit dans votre paroisse habituelle ou dans celle où vous passez vos vacances, commencez par vous mettre en contact avec le curé ou la personne qui anime d’ordinaire les messes. Proposez-lui vos services et/ou vos idées. Vous pouvez vous investir dans de nombreux domaines, selon vos compétences :

L’animation liturgique

Prononcez-vous sur le choix des chants, constituez une petite chorale, rameutez des musiciens, ou tout simplement demandez à lire une lecture.

La décoration

Confectionnez des bouquets, décorez des sapins, donnez un coup de fraîcheur à la crèche ou mettez-la en lumière si besoin.

Autour de la liturgie

Motivez les enfants de chœur, prévoyez des coloriages pour les enfants pour favoriser le recueillement de l’assemblée, ou dans le même but, montez une garderie pendant la messe.

Le côté festif

Organisez une crèche vivante avec les enfants présents, prévoyez des bougies pour faire une petite procession jusqu’à la crèche, proposez un bouillon ou un chocolat chaud à la sortie de la messe.

Ce ne sont que des exemples. Libre à vous de trouver la mission qui vous convienne et qui vous empêchera ainsi de penser qu’une messe puisse être triste à Noël.

Les dix conseils pour arriver en forme à Noël (et le rester) :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]