Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les crèches de Murano, quand la beauté de Noël s’associe à l’art du verre

CRECHE DE MURANO
Partager

Imaginez la beauté de Noël associée à l’art du verre de Venise. Crèches, sapins, lustres… Soufflés par les artisans de la célèbre île de Murano en Italie, ils enrichissent chaque année la féérique tradition de « Noël de verre » qui commence le jour de la fête de saint Nicolas, patron (aussi) des maîtres verriers.

Nous sommes le soir du 5 décembre à l’île de Murano, l’île des verriers située à 10 minutes en vaporetto au nord de Venise. C’est l’île des artisans spécialisés dans le soufflage du verre à la renommée internationale. Les célébrations du « Noël de verre » vont commencer par une messe traditionnelle à l’église dominicaine de Saint-Pierre-Martyr, un édifice du XVe siècle avec ses peintures des maîtres vénitiens tels que Jean Bellini et Véronèse. C’est la fête de saint Nicolas, patron des souffleurs de verre.

Les paroissiens, les habitants de Venise et les touristes venus du monde entier sont là. Après la messe, ils vont assister au traditionnel « tunnel des lumières ». Pour le préparer, les artisans des ateliers qui perpétuent la tradition, comme Ballarin, Barovier ou la célèbre manufacture Venini, ont fabriqué à la main spécialement pour l’occasion des immenses lustres qui vont à présent illuminer le portique du cloître Saint-Pierre, inaugurant ainsi les festivités. Les admirateurs de l’art traditionnel du verre pourront alors découvrir les œuvres des maîtres verriers spécialement créées pour fêter Noël.

Un savoir-faire unique

Comme par exemple l’arbre de Noël dressé en 2006 devant l’église du maître verrier Simone Cenedese, culminant à huit mètres de hauteur, pesant pas moins de trois tonnes avec ses 1.000 tubes de verre et ses 2.000 tiges. Partout, dans les rues de Murano, des expositions d’art, des concerts et des ateliers apprenant le soufflage de verre aux enfants attirent des familles entières. Mais il y a une tradition qui est au cœur de toutes ces célébrations : la crèche de Noël en verre de Murano. En effet, chaque année, les ateliers les plus prestigieux de Murano présentent chacun leur crèche de Noël en verre.

CRECHE DE MURANO
©Museo della Basilica di Gandino

Grâce au savoir-faire perpétué de générations en générations depuis le XXIIIe siècle, ces crèches de Noël, de vrais bijoux, démontrent l’art unique des artisans qui transforment le sable en cristal. Verre coloré, verre à l’aveneturine contenant des cristaux de cuivre ou de l’or, appelé le lattimo, (c’est un verre opaque qui imite la porcelaine), verre incisé à la pointe de diamant ou encore filigrané de pailles colorées…

CRECHE DE NOEL WALTER FURLAN
©Walter Furlan

De véritables perles à l’image de la précieuse crèche de Noël réalisée par le maître verrier Archimede Seguso de la collection du musée della Basilica di Gandino. Elle présente cinq scènes de la Nativité : de l’Annonciation à la fuite en Égypte, interprétées par une quarantaine de figurines qui semblent naître d’une seule ligne fluide et unique… Une crèche de Murano, c’est tout simplement beau !

En images : les plus beaux marchés de Noël en France :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]