Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Comment reconnaître les saints à leurs attributs ?

LA-RONDE-DES-BIENHEUREUX-FRA-ANGELICO-AFP-043_MC_LC21_ITALY_MC_293

Manuel Cohen / Manuel Cohen via AFP

Détail du Jugement dernier de Fra Angelico, La Ronde des bienheureux. Florence, couvent San Marco.

La rédaction d'Aleteia - publié le 18/12/19

Il est très fréquent de se demander de quel saint il s’agit lorsque l’on passe devant une statue ou un tableau dans les églises. Quelques indices s’appliquent à plusieurs saints et peuvent s’avérer très utiles.

Du Moyen Âge à la Renaissance, la production de statues et de tableaux représentants des saints ou des apôtres s’est tellement répandue, qu’il est devenu compliqué de reconnaître les personnages au premier coup d’œil. Les artistes intègrent généralement un ou deux attributs à leurs œuvres pour aider les fidèles. Ces indices nous disent quelque chose de la vie des saints. Ainsi, si vous admirez une représentation sur laquelle se trouve une palme et une couronne, il y a de très fortes chances pour que le saint ou l’apôtre représenté soit mort en martyr. Les chrétiens ont été très persécutés dans les premiers temps de l’Église et la branche de palmier était le symbole de la victoire pour les romains. Lorsqu’ils ont crucifié saint Pierre à cause de sa foi, ce dernier a refusé de mourir comme son sauveur. C’est pourquoi il est souvent représenté sur une croix, mais la tête à l’envers

Référence à un passage de leur vie

D’autres saints portent des signes distinctifs bien différents : saint François d’Assise est presque toujours accompagné d’un loup pour rappeler le moment où il a sauvé les habitants de Gubbio, en Italie, qui étaient terrorisés par la présence d’une bête aux abords de la ville. Un chien accompagne souvent les représentations de saint Dominique. Le fondateur de l’Ordre des Dominicains est presque toujours vêtu en blanc et en noir, avec une étoile qui brille au-dessus de sa tête. S’il porte un livre et une église, c’est saint Thomas d’Aquin : ce docteur de l’Église du XIIIe siècle était un grand intellectuel à qui l’on doit notamment la Somme de théologie étudiée par de très nombreux séminaristes en France et dans le monde.

Découvrez en images les pires supplices des saints martyrs :

Tags:
ÉgliseMartyrsSaints
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement