Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cette sœur qui a été au service de sept papes différents

POPES
Soeur Maria do Céu Pereira a été au service de sept papes différents, parmi lesquels Jean Paul II, Benoit XVI ou François.
Partager

Il y a quelques jours, à la Maison Sainte-Marthe, où réside le pape François, a eu lieu un anniversaire peu ordinaire. Celui d’une sœur qui, depuis plus de 70 ans, effectue une mission de l’ombre auprès des pontifes.

Certains religieux sont envoyés sur le continent africain, d’autres dans les contrées asiatiques. Sœur Maria do Céu Pereira a quant à elle bénéficié d’un lieu de mission bien plus atypique… le Vatican ! En effet, si l’Eglise envoie des missionnaires au bout du monde, elle a également besoin d’âmes dévouées au plus près du trône de Pierre. 

Il y a quelques jours, cette Portugaise fêtait ses 90 ans dans la cité papale. Et pour son anniversaire, Maria do Céu Pereira a eu l’heureuse surprise d’être félicitée par son patron. Ce qui ne serait pas si surprenant si ce dernier n’était pas le pape François en personne ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le Saint-Siège doit une fière chandelle à celle qui vient de souffler ses 90 bougies. 

Jugez par vous-même : depuis ses 20 ans, la nonagénaire est au service des papes. Née au Portugal en 1929, la religieuse prononce ses vœux à 19 ans à Grottaferrata (Italie) en 1948 et rejoint Rome alors qu’elle n’est que novice. En 1949, elle intègre la communauté des Franciscaines Missionnaires de Marie présente dans l’enceinte du Vatican… Et ne la quitte plus. Le plus petit État du monde est ainsi devenu son lieu de mission…à vie.  

Depuis son arrivée au Vatican, la sœur a connu sept papes !

Depuis son arrivée, elle a connu sept papes. Pie XII, dont elle se souvient parce qu’on lui avait confié des effets personnels pendant sa maladie. Puis Jean XXIII, et le début du Concile Vatican II. Elle raconte d’ailleurs être allée prier tous les matins à la chapelle Pauline pour le succès du Concile. Vint Paul VI, qui lui demanda d’assister le cardinal Virgilio Noè (1922-2011), lequel fut archiprêtre de la basilique Saint-Pierre sous Jean Paul II. Elle connu le pontificat éphémère de Jean Paul Ier, puis Benoit XVI et enfin François ! 

Autant dire que sœur Maria do Céu Pereira connait probablement mieux le Vatican que le Saint-Père en personne. Si on fait un simple calcul, elle est sur place depuis 70 ans, contre seulement six petites années pour le dernier évêque de Rome !

Le merveilleux royaume des fées du logis du Vatican

À l’ombre du trône de Pierre, sœur Maria do Céu Pereira et toutes les membres de la communauté s’activent dans la plus grande discrétion… et la plus grande joie. Elles sont les véritables fées, toujours actives et parfaitement indispensables. Ne rechignant pas à se charger de tâches très diverses, parfois un peu ingrates, Maria do Céu Pereira s’est ainsi occupé de couture, de laverie, d’administration, de cuisine. Au Vatican comme partout, les choses quotidiennes ne se font pas toutes seules !

Le pape François le sait, et il a d’ailleurs insisté sur la grandeur de ces « petites choses » lors de son homélie du 2 décembre, rappelant que tout ce qui est grand a été à un moment petit. Aussi faut-il, selon le Souverain pontife, remercier le Seigneur pour ce qui est petit, car il est au principe de nos vies. Et on peut dire que sœur do Céu Pereira est un exemple de cette formidable humilité. Comme le dit sa supérieure, elle est « l’âme de la maison », toujours joyeuse et réconfortante. Sa vie a été toute donnée à la cité papale. 

Et ce n’est pas tout, car quand on creuse, on se rend compte qu’elle a fait plus encore : elle a travaillé au bureau philatélique, œuvré comme catéchiste dans une paroisse des environs, participé à la pastorale portugaise de Rome… Récapitulons : 70 années de bons et loyaux services, une immense carrière pleine d’humilité qui force le respect à tous, un caractère jovial, et une disponibilité pour servir exemplaire. Et tout cela, gratuitement bien entendu, par simple désir de servir son Église… Ce qui est certain, c’est que si sœur Maria était une simple employée, elle serait l’employée du siècle !

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Les 50 ans du sacerdoce du pape François :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]