Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
home iconSpiritualité
line break icon

Quand Jésus annonce son surprenant Royaume

Christ en gloire

© Fred de Noyelle / Godong

Le Christ entouré d'anges, patriarches, prophètes et saints, Padoue, Italie.

Jean-Michel Castaing - Publié le 13/12/19

L'Évangile du troisième dimanche de l'Avent atteste que le Royaume de Dieu, objet principal de la prédication du Christ, se situe au-delà de toutes nos attentes. C'est en rebondissant sur le désarroi de Jean-Baptiste sur son comportement singulier que Jésus annonce l’étonnante réalité du Royaume de l’amour divin.

La venue de Jésus parmi nous coïncide avec celle du Royaume parce que le Christ en est la personnification. Jésus est le Royaume en personne, comme l’affirment beaucoup de théologiens. L’Évangile du troisième dimanche de l’Avent est l’illustration de la grandeur incommensurable de ce Royaume. Comment Jésus s’y prend-il pour initier ses auditeurs à cette caractéristique du Royaume ? Pour cela, il va se servir de la figure de saint Jean-Baptiste. 

En effet, Jésus ne pouvait trouver personne plus adaptée à sa démonstration de la transcendance du règne inauguré par sa venue que celle du plus important des prophètes. Dans un premier temps, en désignant Jean-Baptiste comme le plus important des enfants des femmes, et en affirmant dans un second temps que le Royaume se situe à un tout autre niveau que les attentes de son Précurseur, Jésus désire nous montrer qu’il inaugure un nouvel âge du monde irréductible à tous les espoirs nourris par les hommes. Avec le fils de Marie commence une nouvelle ère de l’histoire qui dépasse tout ce que nous sommes capables d’imaginer. Jésus avait besoin en quelque sorte de Jean-Baptiste pour nous faire saisir que sa venue allait excéder nos prévisions. 

Le désarroi de Jean-Baptiste

Cette démonstration de Jésus est d’autant plus probante que ce sont les événements qui vont lui fournir l’occasion de cette comparaison entre nos attentes et la consistance du Royaume. Quel homme pouvait mieux porter nos espérances, au sujet des temps messianiques, que le plus grand des prophètes, Jean-Baptiste ? Et pourtant celui-ci se montre dubitatif, hésitant, au sujet des actes et des paroles de Jésus ! « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? », fait-il demander par ses disciples à Jésus. Et ce dernier de lui répondre en énumérant les œuvres qu’il accomplit, en pleine concordance avec ce que le peuple d’Israël attendait du Messie.


ST JOHN THE BAPTIST

Lire aussi :
Pourquoi Jean-Baptiste baptisait-il les gens ?

Si Jésus réalise les miracles que les prophètes avaient annoncé que le Messie accomplirait, pourquoi Jean-Baptiste est-il si perplexe face à Jésus ? N’est-ce pas parce que le fils de Marie se situe au-delà des attentes des hommes, même des plus exigeants ? Qu’espérait Jean ? Une justice rigoureuse ? L’irruption triomphale du règne de Dieu, qui n’aurait souffert ni contestation ni dérobade ? Au lieu de cela, Jésus est tendresse, accueillant à tous, essuyant des échecs, déconcertant au point de déclarer que les prostituées et les publicains précèdent dans le Royaume ceux qui s’estiment des justes ! N’est-ce pas un signe que ce Royaume est bien divin, transcendant par rapport aux conceptions que nous pouvons en avoir ?

Un Royaume venu d’en-haut

Jésus va enfoncer le clou. S’appuyant toujours sur la figure de son Précurseur, il affirme tout de go que le Royaume dont il proclame, à l’instar de Jean, la proximité au début de sa prédication (Mt 3,1), ce Royaume bouleverse de fond en comble toutes les hiérarchies convenues, même celles qui sont fondées sur les valeurs religieuses les plus attestées ! C’est ainsi qu’il ne craint pas de proclamer que « le plus petit dans le Royaume des Cieux est plus grand que lui (Jean-Baptiste) », alors qu’il vient de soutenir, l’instant d’avant, que Jean est le « plus grand parmi les enfants des femmes » ! Paradoxe saisissant ! Qu’est-ce à dire, sinon que dans le règne de Dieu, c’est l’Amour divin qui confère leur ultime valeur aux êtres et à leurs œuvres ? Et que cet Amour est un don, un don immérité, un don d’en haut, sur lequel les hommes, quels que soient leurs mérites, n’ont aucun droit ni aucune prise ? 


POPE FRANCIS AUDIENCE

Lire aussi :
Pape François : Le Royaume de Dieu sera instauré par la « douceur »

Avec cette comparaison audacieuse entre le plus petit dans le Royaume et Jean-Baptiste, comparaison à l’avantage du premier, Jésus nous fait toucher du doigt que le règne de son Père se situe au-delà de nos attentes, de nos désirs. Au fond, c’est un règne divin, transcendant, en accord avec son héraut et son initiateur (le Christ), avec le dynamisme qui l’habite (l’Esprit saint), et enfin avec celui qui nous le donne : le Père. La question de Jean-Baptiste au sujet de la messianité de Jésus n’aura pas été vaine. Elle aura donné au fils de Marie l’occasion de situer le Royaume dans la dimension véritablement divine qui est la sienne.

Tags:
AmourAventevangilesaint jean baptiste
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Mathilde de Robien
Délicieuses perles d’enfants (1/8) : les gais...
Matteo Farina; Chiara Badano, Carlo Acutis
Marzena Devoud
Ils n'ont pas attendu d'être adulte pour être...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement