Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le jour où Jorge Bergoglio a vécu la « confession de sa vie »

Partager

Le pape François célèbre ce vendredi 13 décembre le 50e anniversaire de son ordination sacerdotale. Tout a commencé un matin de septembre 1953 : suivant son intuition, le jeune Jorge Mario Bergoglio pousse la porte de la basilique Saint-Joseph, à Buenos Aires. S’en suit une bouleversante confession…

Celui que les cardinaux « sont allés chercher au bout du monde », selon ses mots le soir de son élection, a été ordonné prêtre en Argentine le 13 décembre 1969. Dans une lettre écrite en 1990, le futur pape François racontait cette matinée qui a changé sa vie, le jour de la Saint-Matthieu, en 1953.

Approchant de ses 17 ans, il se préparait à fêter le « Jour de l’Étudiant » avec ses amis lorsqu’il ressent le besoin de commencer sa journée en allant à la basilique Saint-Joseph, dans son quartier Flores, à Buenos Aires. « J’ai regardé, il faisait noir, c’était un matin de septembre, peut-être 9 heures, et j’ai vu un prêtre qui marchait, je ne le connaissais pas, il ne faisait pas partie des prêtres de la paroisse. Et il s’assoit dans l’un des confessionnaux, le dernier sur la gauche quand on regarde l’autel. Je ne sais même pas ce qui s’est passé ensuite. J’avais l’impression que quelqu’un m’avait poussé à entrer dans le confessionnal. Évidemment, je lui ai raconté des choses, je me suis confessé… mais je ne sais pas ce qui s’est passé ». Bouleversé par cette confession, Jorge Mario Bergoglio renonce à sortir avec ses amis, et comprend qu’il veut devenir prêtre.

Ordonné prêtre à 32 ans

Mgr Bergoglio précise n’en avoir parlé à personne chez lui dans la journée du 21 septembre 1954 jusqu’à novembre 1955, année où il s’inscrit comme étudiant ingénieur en chimie. Toujours dans sa lettre écrite en 1990, il raconte sa confidence à un camarade d’école, Oscar Crespo : « Je vais finir le lycée professionnel avec vous, les gars. Mais je ne serai pas chimiste. Je serai prêtre. Mais pas prêtre dans une basilique. Je serai Jésuite parce que je veux sortir dans les quartiers, dans les villas, pour être avec les gens. »

Une fois diplômé comme technicien en chimie agroalimentaire, il entre au séminaire diocésain, puis passe au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1958. Mgr Ramón José Castellano, archevêque de Córdoba, ville du centre-nord de l’Argentine, l’ordonne prêtre le 13 décembre 1969. Jorge Mario Bergoglio approche alors de son 33e anniversaire. Devenu archevêque de Buenos Aires puis cardinal, Mgr Bergoglio apparaît 44 ans plus tard à la loggia de la basilique Saint-Pierre de Rome. À 11.000 kilomètres de sa ville natale, il est élu 266e pape de l’histoire de l’Église catholique.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]