Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

GPA : la CEDH contredit la Cour de cassation

PREGNANT WOMAN

Demkat I Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 13/12/19 - mis à jour le 13/12/19

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) s’est prononcée ce 12 décembre sur l’établissement de la filiation pour un enfant né à l’étranger d’une GPA. Selon elle, la France peut refuser la transcription intégrale de l’acte de naissance d’un enfant né à l’étranger d’une GPA tant que la filiation avec sa mère « d’intention » peut être reconnue par l’adoption.

Divergence. La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) s’est prononcée ce jeudi 12 décembre sur le refus, en France, de la transcription intégrale de l’acte de naissance d’un enfant né à l’étranger d’une GPA. « La Cour estime que le refus des autorités françaises n’est pas disproportionné car le droit interne offre une possibilité de reconnaissance du lien de filiation entre les enfants requérants et leur mère d’intention par la voie de l’adoption de l’enfant du conjoint », souligne-t-elle dans un communiqué.

Elle a ainsi déclaré irrecevables, de manière définitive, les requêtes distinctes de deux familles qui s’étaient vu refuser par la justice française la transcription sur les registres de l’état civil français de l’intégralité des actes de naissance d’enfants nés à l’étranger par GPA des spermatozoïdes du père et d’ovocytes d’une tierce donneuse.

Dans le cas des deux requêtes déposées, l’une pour un enfant né par mère porteuse aux États-Unis, l’autre pour trois enfants nés aussi par mère porteuse au Ghana, la CEDH « ne voit aucune raison de douter des assurances fournies » par le gouvernement français pour offrir la possibilité de reconnaissance du lien de filiation par l’adoption. Le refus de transcription des actes de naissance « n’est pas disproportionné par rapport aux buts poursuivis », a donc conclu la Cour.


PREGNANT WOMAN

Lire aussi :
GPA : la fausse interdiction

Tags:
BioéthiqueEnfantsparentspma gpa
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement