Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Marier techs et bien commun, le défi lancé aux jeunes par le pape François

TECHNOLOGIE, WIARA
Shutterstock
Partager

Le 9 décembre, devant les membres de l’association A chance for life, reçus en audience au Palais apostolique du Vatican, le pape François a appelé les jeunes générations à mettre les nouvelles technologies au service du bien commun.

Selon le souverain pontife, parce qu’elles ont grandi avec les nouvelles technologies, les jeunes générations se doivent d’utiliser celles-ci dans l’optique d’une « citoyenneté active et participative ».

L’évêque de Rome s’est réjoui de l’existence de cette association éducative née en Italie, œuvrant désormais également en Colombie, au Pérou ou encore au Guatemala. Celle-ci permet à des enfants et des adolescents en « situation de vulnérabilité » de surmonter leurs difficultés et de réaliser pleinement le projet que Dieu a pour eux, a-t-il expliqué.

Il demeure essentiel d’éduquer les jeunes générations à une citoyenneté « active et participative », plaçant la personne et le soin de la maison commune au centre, a poursuivi le pontife romain. De même, les nouvelles technologies peuvent servir cet objectif. Parce qu’ils sont nés et ont grandi dans cet environnement, les jeunes peuvent tout particulièrement s’en emparer pour les mettre au service du bien commun, a soutenu le pontife argentin.

Le chef de l’Église catholique a encore a souligné le bien-fondé de la structure Opera nazionale per le città dei ragazzi (Œuvre nationale pour les villes des jeunes) appartenant à cette association fondée par feu Mgr John Patrick Carroll-Abbing. Situé dans les environs de Rome, ce centre est dédié à la formation intégrale des mineurs. Vouée à se renouveler dans le secteur éducatif, cette institution doit également intégrer en son sein les nouveaux défis d’écologie intégrale contenus dans l’encyclique Laudato Si’ (2015), a encore souhaité le successeur de Pierre.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]