Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’Avent avec Aleteia #jour 10 : jouer avec son enfant n’est pas une perte de temps

FAMILY
Shutterstock | David Prado Perucha
Partager

Chaque jour de l’Avent, Aleteia vous propose de devenir disciple du Christ en renouvelant votre cœur en un cœur plus aimant. Aujourd’hui, Aleteia vous invite à prendre le temps de faire un jeu avec votre enfant.

Gratuité, complicité, joie, les bienfaits du jeu ne sont plus à démontrer. Pourtant, il semblerait qu’on n’y prête guère attention. Devoirs, activités, rendez-vous médicaux… Où reste-t-il du temps pour jouer en famille ? Si l’on en croit les secrets de confessions du pape François, peu nombreux sont les parents qui prennent le temps de jouer. Lors d’une rencontre consacrée au travail, en juillet 2014, le Saint-Père avait interpellé les parents en racontant une anecdote : « Je vais vous dire une chose : je me tiens au confessionnal, je confesse des gens. Pas autant que dans mon précédent diocèse ! Quand arrive une maman ou un jeune papa, je demande : – Combien d’enfants as-tu ? Puis, je pose toujours cette autre question : – Dis-moi, joues-tu avec tes enfants ? La majorité répond : Pardon, Père ? – Oui, oui, tu joues ? Tu perds du temps avec tes enfants ? ». Les réponses récoltées par le pape ont visiblement dû se révéler en majorité négatives puisqu’il a ajouté : « Nous sommes en train de perdre cette science, cette sagesse de savoir jouer avec ses enfants ».

L’ancestrale conviction que « moins est plus », citée par le Saint-Père dans Laudato Si’, est valable ici aussi : plus je « perds » du temps à jouer avec mon enfant, plus je gagne en joie et en amour donné et partagé. En tant que parents, nous sommes appelés au don gratuit, par amour pour nos enfants : « Je vous en prie », supplie encore le pape, « gaspillez du temps avec vos enfants. Comme parent, le don gratuit de temps pour ses enfants est important. » L’Église nous donne un modèle en la matière : saint Jean Bosco. Formidable éducateur auprès des jeunes orphelins de Turin, il ne comptait pas son temps passé à jouer avec eux. Il leur montrait des tours de magie et des acrobaties, il participait à leurs jeux, tissant ainsi des liens d’une exceptionnelle qualité avec ses petits protégés. Même si on ne sait pas jongler ou monter aux arbres, il existe bien d’autres jeux permettant de partager des moments de qualité avec son enfant.

À lire aussi : les cinq conseils des parents de sainte Thérèse pour éduquer vos enfants

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]