Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quel est ce tube des années disco directement inspiré de la Bible ?

Le groupe Boney M
Le groupe Boney M.
Partager

La chanson « Rivers of Babylon », interprétée par le groupe Boney M en 1978, a rencontré un retentissement planétaire. Saviez-vous que ses paroles sont tirées d’un psaume ?

Qui n’a pas dansé sur « Rivers of Babylon » durant ses folles années de jeunesse ? Ce tube a été interprété en 1978 par Boney M, groupe jamaïco-antillais phare des années disco. A priori bon enfant, il a fait se trémousser des générations, mélangeant percussions et rythme disco. Les plus chanceux ont même pu apprécier en direct les chanteurs vêtus d’or à la mode Cléopâtre surgissant d’un nuage de fumée.

Mais saviez-vous que les paroles de la chanson sont directement tirées du psaume 136 (137) qui commence ainsi : « Au bord des fleuves de Babylone nous étions assis et nous pleurions, nous souvenant de Sion. Aux saules des alentours nous avions pendu nos harpes » ? Le psaume a été adapté en chanson au départ par les Melodians, un groupe de rastas jamaïcans, puis repris quelques années plus tard par Boney M, devenant alors un succès mondial. Même Bob Marley s’en inspirera dans « Chant down Babylon ».

En images : ces vedettes de la musique saisies par le Christ
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]