Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi les chrétiens sont-ils concernés par les tombes profanées du cimetière juif ?

web2-profanation-cimetiere-juif-afp-000_1ms84t.jpg
Une centaine de tombes vandalisées dans le cimetière juif de Westhoffen, décembre 2019.
Partager

107 tombes d’un cimetière juif de Westhoffen (Bas-Rhin), non loin de Strasbourg, ont été retrouvées marquées de croix gammées ce mardi 3 décembre. « C’est un signe symbolique de haine contre les juifs extrêmement fort », regrette le père Jean-Baptiste Nadler, prêtre de la communauté de l’Emmanuel et auteur du livre « Les racines juives de la messe ». « Ils sont nos frères dans la foi, les chrétiens sont donc directement concernés ».

Alors qu’une centaine de tombe du cimetière juif de Westhoffen (Bas-Rhin) ont été découvertes, mardi 3 décembre, marquées d’une croix gammée, les réactions condamnant ces actes se sont multipliées. « Ces actes visent à salir la mémoire des juifs, à blesser profondément », explique à Aleteia le père Jean-Baptiste Nadler, prêtre de la communauté de l’Emmanuel et auteur du livre Les racines juives de la messe. « Je suis choqué par cet acte et d’autant plus choqué de constater qu’ils sont en augmentation ».

« Les juifs sont nos frères dans la foi, nos frères aimés. »

Notant une forme de banalisation, le père Jean-Baptiste Nadler rappelle que la première chose pour lutter contre est de « dénoncer systématiquement ces actes afin de ne pas s’habituer ». « Je suis prêtre et je me nourris de l’actualité depuis le concile Vatican II qui a acté le rapprochement lent, progressif mais définitif entre l’Église catholique et le peuple juif. Le magistère est unanime : les juifs sont nos frères dans la foi, nos frères aimés », explique-t-il.

En tant que chrétien, que faire ? « La première des choses est de s’autoriser une légitime colère ! Une profanation de tombe est scandaleuse car nous croyons dans la vie éternelle et nous avons un respect infini pour les dépouilles de nos frères et sœurs défunts ». Ensuite, « en tant que chrétiens nous devons nous rappeler que l’Église est née du berceau juif : les premiers chrétiens étaient juifs », rappelle le prêtre. « Nous sommes profondément liés, il y a un lien intrinsèque entre l’Église catholique et le judaïsme. Le fait d’attaquer des juifs doit résonner dans nos tripes chrétiennes ». La troisième chose à faire est de se manifester, « de témoigner de notre solidarité envers les juifs en envoyant un message de soutien ».

Attention rappelle encore le père Jean-Baptiste Nadler, « ce ne sont pas les chrétiens qui ont été visés ». « Il y a de nombreux actes anti-chrétiens, bien sûr, il s’agit de pleurer avec ceux qui pleurent. Et avec ces tombes profanées, ce sont les juifs qui sont visés ». « Le regard d’un croyant peut voir que tout ce qui attaque le peuple de Dieu, c’est-à-dire le peuple juif ainsi que l’Église catholique fait le jeu du démon. Que ce soient par des attaques contre le peuple juif ou contre l’Église catholique il est certain que c’est l’ennemi de Dieu qui agit ».

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]