Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Football : Dieu s’est invité à la cérémonie du Ballon d’Or

FRANCK FIFE / AFP
Le gardien brésilien de Liverpool, Alisson Becker, réagit après avoir remporté le trophée Yachine du meilleur gardien du monde lors de la cérémonie du Ballon d'Or France Football.
Partager

Lionel Messi, sacré lundi soir pour la sixième fois Ballon d’Or, et Alisson Becker, désigné meilleur gardien au monde, ont tous les deux évoqué l’importance de Dieu dans leur parcours au moment des traditionnels discours de remerciements. Osé alors qu’il y a trois ans la télévision floutait le bandeau « 100% Jésus » arboré par Neymar.

Après avoir tout gagné cette année avec Liverpool et la sélection du Brésil, décisif dans toutes les finales, Alisson Becker a logiquement été sacré meilleur gardien lors de la cérémonie du Ballon d’Or 2019. Il finit même septième au Ballon d’Or général, classement exceptionnel pour un gardien.

Quand Alisson Becker est arrivé sur l’estrade pour recevoir son trophée, il a salué le gotha du football mondial et s’est fait une joie de remercier tous ceux qui compte dans sa vie : « Je veux simplement remercier ma famille, ma femme, qui me supporte partout où je vais. Mes parents, ils sont au Brésil — je crois qu’ils me regardent en ce moment ! Et Dieu. C’est un grand honneur qu’Il me donne en 2019, de gagner la Ligue des champions et autant récompenses individuelles. Je ne me sens pas chanceux, je me sens béni, et plein de gratitude pour ce qu’Il a fait dans ma vie et dans la vie de ma famille », a-t-il expliqué devant un parterre de stars du ballon rond dont Lionel Messi, Antoine Griezmann, Virgil Van Dijk, et Kylian Mbappé, entre autres.

Son témoignage n’est pas passé inaperçu sur Twitter. Joël Thibault, « aumônier » protestant de nombreux joueurs de football professionnels a salué cette prise de parole.

À 27 ans, le meilleur gardien du monde profite d’une année riche, qui l’a vu gagner le nombre ahurissant de dix trophées individuels ou collectifs, pour partager au plus grand nombre la joie de sa foi. Car ce chrétien catholique prend chacune de ces occasions de visibilité pour témoigner ou rendre grâce. Lorsqu’il a gagné la Ligue des champions 2019, il s’est revêtu d’un T-shirt contenant le centre de la foi chrétienne « croix égal amour » à l’attention des téléspectateurs.

View this post on Instagram

God is love! ✝️ ❤️ #AB1

A post shared by Alisson Becker (@alissonbecker) on

Il aime parler de sa foi sur les réseaux sociaux, via des photos aux légendes évocatrices ou bien à travers ses « likes ». Jugez plutôt. Alors qu’il joue la Ligue des champions au printemps dernier, sa femme est à l’hôpital pour l’accouchement. Alors il affiche la photo du baptême de son fils sur Instagram. « Tu es à Jésus mon fils ! » s’exclame-t-il.

L’humilité de Léo Messi

Après le sacre du gardien, le croate catholique Luka Modrić, vainqueur du ballon d’Or 2018, et joueur clef du club rival du Real Madrid, est venu remettre personnellement à Lionel Messi, star du FC Barcelone, le Ballon d’Or 2019, le sixième de sa carrière, record inégalé.

Considéré comme l’un des meilleurs de tous les temps, l’Argentin de 32 ans continue de tracer sur lui le signe de croix après ses buts. Sud-américain comme Becker, il arbore un large tatouage du Christ. Malgré son statut, Leo Messi a eu durant son discours l’humilité de rendre gloire à Dieu et de s’en remettre à Lui. « Je remercie Dieu de pouvoir faire ce que j’aime, le football, depuis que j’ai un ou deux ans, et, s’il plaît à Dieu, il me reste encore quelques années pour continuer à profiter du sport que j’aime ». Au sacre des dieux du foot, Messi reconnaît son Christ.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]