Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Burkina Faso : quatorze nouveaux morts dans l’attaque d’une église protestante

Un village du nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019, le long de la frontière avec le Mali et le Niger (Photo d'illustration).
Un village du nord du Burkina Faso, le 14 novembre 2019, le long de la frontière avec le Mali et le Niger (Photo d'illustration).
Partager

Une nouvelle attaque terroriste a fait quatorze morts au Burkina Faso, ce dimanche 1er décembre. Un commando d’une dizaine d’hommes a exécuté froidement les fidèles, dont des enfants, ainsi que le pasteur d’une église protestante dans l’est du pays.

« Une église protestante de Hantoukoura, dans le département de Foutouri, frontalière du Niger, province de la Komondjarie a été victime d’une attaque meurtrière perpétrée par des hommes armés non identifiés », a annoncé le gouvernorat de la région de Fada N’Gourma dans un communiqué. L’attaque, qui a eu lieu pendant le culte du dimanche, s’est déroulée aux environs de midi. Elle a « occasionné quatorze morts et de nombreux blessés ».

Multiplication des attaques contre les chrétiens

Une source sécuritaire a annoncé à l’AFP qu’une « opération de ratissage » a été lancée par le groupement militaire de Foutouri pour retrouver les « traces des assaillants ». Selon cette source, ils se sont « enfuis à bord de motocyclettes », immédiatement après le massacre.

Les attentats contre les églises chrétiennes sont intensifiés en 2019 au Burkina Faso. Des groupes autonomes se sont formés dans le nord du pays, dans la province du Soum. Ils atteignent désormais l’est, le long de la frontière avec le Niger.

Au mois d’octobre, la Fédération des Églises et missions évangéliques (FEME) avait déjà lancé un vibrant appel à la communauté internationale. Au moins 41 chrétiens sont morts pour la simple année 2019 dans des attaques ciblées.

Lire aussi : Burkina Faso : « Face au terrorisme, le témoignage de l’amour »

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]