Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 30 novembre |
Saint André
home iconSpiritualité
line break icon

Comment vous préparer à Noël sans trop vous fatiguer ?

Jeune homme lisant dans le métro

© Halfpoint / Shutterstock

Domitille Farret d'Astiès - Publié le 28/11/19

Les quatre semaines du temps de l’Avent sont le moment où jamais pour se préparer à fêter la naissance de Jésus. Envahis par des préoccupations souvent plus matérielles que spirituelles, nombreux sont ceux qui peinent à consacrer quelques minutes quotidiennes à préparer leur cœur à cette fête. Avec la retraite Avent dans la Ville, disponible jusque sur votre smartphone, les dominicains vous proposent un format à la fois court et riche pour vous mettre en route vers l'Essentiel.

Et si cette année, pendant l’Avent, vous partiez en retraite… depuis chez vous ? C’est ce que proposent les dominicains avec la retraite en ligneAvent dans la Ville, qui aborde en 2019 le thème « Tous prophètes ! ». « Le prophète, c’est celui qui annonce la venue du Sauveur, c’est quelqu’un qui parle et dont la parole nous réveille », explique à Aleteia le frère Philippe Verdin, responsable du projet. « L’Avent, ce n’est pas simplement attendre qu’un bébé naisse, mais c’est également attendre ce que ce bébé a à nous dire », poursuit-il. Pour suivre la retraite, la démarche est très simple : il suffit de s’abonner gratuitement à la newsletter quotidienne, ou de télécharger l’application Retraite dans la Ville et de sélectionner ensuite l’onglet « Avent dans la Ville ».

Un format court pour les plus pressés

Au programme, une courte méditation de deux à trois minutes chaque jour, des mini vidéos quotidiennes de vingt secondes et un chant chaque mardi avec le concours de « Chœur dans la Ville ». L’objectif ? Se préparer à Noël et découvrir comment être prophète aujourd’hui. Un format court idéal pour les pressés, et suffisamment riche pour être plus longtemps médité pour ceux qui le souhaitent. Tour à tour, une dominicaine et trois dominicains — frère Rémi Chéno, frère Xavier Loppinet, Mgr Jean-Paul Vesco et sœur Marie Monnet — méditent l’Évangile du jour, et chaque samedi, un écrivain comme frère Adrien Candiard, Élisabeth Bourgois ou Denis Tillinac s’attardent sur le sujet.

Et c’est sans compter la petite capsule quotidienne, véritable petit sourire du matin : « Nous avons fait un grand radio-crochet et demandé à des gens très divers, des jeunes, des vieux, des prêtres, des religieux, des laïcs, des gens desÉquipes du rosaire de dire quel était leur prophète préféré, ce que cela signifiait pour eux qu’être prophètes, ce qu’il fallait annoncer », poursuit le frère Philippe Verdin. En 2018, d’après les dominicains, quelque 90.000 personnes s’étaient inscrites à la retraite. « Elle touche des gens qui ne sont pas forcément très pratiquants et d’autres qui n’ont plus rien du tout autour d’eux », assure le frère Philippe Verdin. « Internet, pour eux, c’est l’Église vivante, cela rejoint leur vie spirituelle ». Il est également possible de déposer des intentions de prière qui seront prises en charge dans différents couvents, de réagir en ligne aux prédications (et de recevoir une réponse) et de les écouter en replay.


CHURCH CHRISTMAS

Lire aussi :
L’Avent, un temps privilégié pour donner un nouvel élan à sa paroisse

« Denis Tinillac dit qu’aujourd’hui, ce dont le monde crève, c’est de regarder toujours son nombril et de ne pas avoir le sentiment de la présence de Dieu au milieu de nous. Pour Adrien Candiard, ce dont le monde a soif, c’est d’avoir des frères, des gens qui vous tiennent la main et qui vous écoutent. Et pour Élisabeth Bourgois, nous avons besoin de gens qui nous entraînent », lance le dominicain, qui explique que l’objectif de cette proposition n’est pas le repli sur soi, mais bien l’ouverture à son voisin. « L’idée de cette retraite, ce n’est pas juste de méditer tranquillement sur son téléphone et de rester bien au chaud avec son petit Jésus et son petit téléphone. C’est une invitation à aller vers les autres. Être prophète, cela ne consiste certainement pas à monter sur un tabouret à Hyde Park en agitant un crucifix, mais c’est plutôt un art de vivre, une manière d’être et de donner le goût de Dieu aux autres. L’idée, c’est d’annoncer ce que l’on a reçu et d’être prophète à sa manière. Nous ne sommes pas talentueux en tout mais nous pouvons tous être prophètes ».

En partenariat avec

Avent dans la Ville
© Avent dans la Ville
Tags:
applicationAventdominicainsretraite
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
messe avec masques
Agnès Pinard Legry
Les églises sont "des lieux de contamination"...
WEB2-JEAN CASTEX-AFP-000_8VX2FV.jpg
Xavier Patier
Messe à 30 personnes : le mépris, ça suffit !
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : Mgr Aupetit invite ...
Domitille Farret d'Astiès
Après The Voice, les prêtres orthodoxes sorte...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement