Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Lyon, l’allumage du « Merci Marie » lance la Fête des Lumières

Basilique de Fourvière
© Faustino Garcia - Flickr
Partager

Si la Fête des lumière à Lyon est une institution depuis 1852, cette année le lancement de « Fourvière en lumière, Esprit Live 2019 » commence dès le 29 novembre avec l’allumage en public du grand « Merci Marie » qui surplombe la ville. Puis du 5 au 8 décembre, la basilique accueillera de nombreux évènements pour fêter la Vierge protectrice de la ville lumière.

Si vous demandez à un Lyonnais depuis quand ces grandes lettres lumineuses « Merci Marie » dominent la ville, un peu à la manière du « Hollywood » américain, il vous répondra d’office : « Je les ai toujours connues ! ». De là à dire qu’elles sont antérieures aux américaines qui datent de 1923… ? Le doute est permis ! Difficile en effet de dater cette initiative, d’autant que les archives de la basilique Notre-Dame de Fourvière sont en ce moment dans des cartons à cause des grands travaux de rénovation en cours. Mais de mémoire de Lyonnais, pendant l’entre-guerre, s’affichaient déjà de grandes lettres blanches éclairées par des ampoules chaque 8 décembre. À droite de la basilique « Lyon à Marie », et à sa gauche « Dieu protège la France ». Des messages clairs et assumés qui ont peut-être finis par agacer les plus républicains ? Là encore, difficile à dire, toujours est-il que c’est dans la période post-Vatican II, avec l’arrivée du cardinal Renard à Lyon (1967-1981) que ces lettres ont été remplacées par le « Merci Marie » qui, aujourd’hui encore, illumine la ville tout le mois de décembre jusqu’à l’épiphanie

Un parcours lumineux et spirituel

Une vieille et longue histoire donc, mais avec une nouveauté cette année avec l’allumage en public de ce « Merci Marie » vendredi 29 novembre où les Lyonnais pourront découvrir en avant-première le parcours festif, lumineux, participatif et spirituel qui sera proposé du 5 au 8 décembre 2019. Pour cette nouvelle édition de la Fête des Lumières, qui attire chaque année des millions de visiteurs, les touristes pourront par exemple acheter et déposer chaque soir leurs lumignons sur le parvis afin de former une colombe lumineuse de la Paix. Ils pourront également admirer le son et lumière sur la façade de la basilique ou encore découvrir l’incroyable décor intérieur de la maison de Marie grâce à des animations musicales. La vente des lumignons et bracelets lumineux sera reversée à l’Armée du Salut, afin que cette fête dédiée à Marie, reste avant tout une fête solidaire et tournée vers les plus défavorisés. 

Si elles permettent de faire notamment de très belles photos, une chose est certaine, ces lettres majestueuses qui dominent la ville de Lyon pendant un mois, permettent surtout la mise en lumière de l’attachement des Lyonnais à Marie, quelle que soit l’époque. Alors, merci Marie !

Lire aussi : Les plus belles basiliques de France (1/5). Notre-Dame de Fourvière, l’âme de Lyon

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]