Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les lieux de la Bible : Capharnaüm, ville de miracles et d’enseignements

capharnaum
Domaine public - Wikipedia
Les ruines de la synagogue de Capharnaüm.
Partager

Située en Galilée au bord du lac de Tibériade, Capharnaüm fut une ville prospère de pêche et de commerce. Elle fut surtout un lieu de la plus haute importance biblique puisque c’est ici même, chez Pierre, que Jésus se retirera pendant deux années après que Jean ait été arrêté. Une partie importante du message du Christ a été annoncé à Capharnaüm où de nombreux miracles seront accomplis.

Capharnaüm compte assurément parmi ces villes emblématiques de l’époque de Jésus. Placée sur la rive occidentale du lac de Tibériade, l’antique cité correspond selon les archéologues au site de tell Houm à quelques kilomètres à l’ouest de l’embouchure du Jourdain. Capharnaüm dont le nom signifierait le « village de Nahum », « le village de la consolation » pour Origène ou encore « la belle ville » pour saint Jérôme, est placée sur la route du commerce allant de la Syrie à la mer, et à l’Égypte par la Palestine. La pêche, l’agriculture et le négoce constituent le quotidien de cette cité dont l’importance justifie une garnison et un poste de douane à l’époque d’Hérode.

MATTHEW CARAVAGGIO
Domaine Public
La Vocation de saint Matthieu, Caravage, entre 1599 et 1600, Saint-Louis-des-Français, Rome.

Capharnaüm s’étire tout le long des rives du lac avec de petites maisons basses, aux murs de basalte, regroupées entre elles autour de cours intérieures. C’est une belle et prospère cité, et on comprend que Jésus s’y soit retiré. C’est en cette cité bénie qu’il fît la rencontre du collecteur d’impôts Matthieu qui deviendra son disciple après lui avoir adressé seulement deux mots : « Suis-moi », si puissamment illustrés par Le Caravage sur sa toile de Saint-Louis-des-Français à Rome. Mais le passage de Jésus à Capharnaüm fut surtout marqué d’enseignements et de nombreux miracles.

Lieu de miracles et d’enseignements

C’est, en effet, à Capharnaüm que Jésus accomplira de nombreux miracles en libérant un forcené d’un démon qui l’habitait, en guérissant la belle-mère de Pierre, et même le serviteur d’un centurion de la garnison. Mais le miracle peut-être le plus marquant et connu de Jésus lors de son passage à Capharnaüm fut certainement celui de la guérison du paralytique évoquée dans l’évangile de Luc de manière spectaculaire : « Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus. Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus. Voyant leur foi, il dit : « Homme, tes péchés te sont pardonnés ». Le paralytique, à ces mots, fut sur pied immédiatement.

maison saint pierre
Herwig Reidlinger - Creative Commons
La maison de saint Pierre sous l'église de Capharnaüm.

L’Évangile de Marc nous dit que « Quelques jours plus tard, Jésus revint à Capharnaüm, et l’on apprit qu’il était à la maison ». C’est donc également à Capharnaüm même et probablement en ces murs que Jésus prononça la parabole du bon grain et de l’ivraie. Ainsi, Jésus ne limitera-t-il pas son séjour à Capharnaüm à de nombreux miracles, il n’aura de cesse également d’y prononcer la bonne parole. Ainsi, prononça-t-il dans la synagogue le fameux discours sur « le pain de vie » après le miracle de la multiplication des pains : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que Dieu, le Père, a marqué de son sceau. »

Des découvertes archéologiques extraordinaires

Cependant, si Capharnaüm s’avère être une ville biblique importante du Nouveau Testament, ses habitants ne retiendront cependant guère les enseignements et gestes que le Christ y accomplit, ce qui valut à la ville cette malédiction prononcée par Jésus lui-même : « Et toi, Capharnaüm, seras-tu donc élevée jusqu’au ciel ? Non, tu descendras jusqu’au séjour des morts ! Car, si les miracles qui ont eu lieu chez toi avaient eu lieu à Sodome, cette ville serait encore là aujourd’hui. Aussi, je vous le déclare : au jour du Jugement, le pays de Sodome sera traité moins sévèrement que toi ». C’est tout un passé biblique qui a surgi extraordinairement de la terre grâce aux fouilles menées à partir de 1968 par le père Corbo. Les ruines d’une superbe synagogue, elle-même édifiée sur une autre plus ancienne sont ainsi encore visibles après avoir été dégagées. Si ce bâtiment est postérieur à l’époque du Christ, il n’est pas interdit de penser qu’il fut édifié sur l’emplacement même de l’édifice antique qui, selon l’Évangile de Luc, avait été financé par un centurion romain… De même, les fouilles ont révélé une incroyable découverte avec ce que l’on a nommé depuis la « maison de Pierre ». Les datations des différents vestiges corroborent le fait qu’en cet emplacement, ce qui n’était à l’origine qu’une simple demeure de pêcheur s’est transformée en vaste chapelle domestique. De plus, de nombreux graffiti dans toutes les langues de cette époque allant du IIe au IVe siècle ont perpétué le souvenir de cet édifice appartenant aux premiers des disciples de Jésus. Un certain vertige nous prend lorsqu’on songe dès lors que ce serait précisément là, dans cette maison de Capharnaüm, maison de Pierre, que Jésus pourrait avoir vécu pendant deux années…

Lire aussi : Les lieux de la Bible : Cana, le premier miracle de Jésus

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]