Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Roberto Ciurleo, un producteur au cœur missionnaire

Roberto Ciurleo
© Capture Youtube - Bernadette de Lourdes
Partager

Roberto Ciurleo est l’un des producteurs qui tire les ficelles de la désormais célèbre comédie musicale « Bernadette de Lourdes ». Pour le plaisir de nos oreilles, cet homme du show-biz a réussi le pari osé d’entrecroiser ses deux passions : la production musicale et la foi.

À l’image de la vie de Bernadette, l’épopée du spectacle « Bernadette de Lourdes », digne d’une comédie musicale de Broadways, semble « née de la boue ». Dans le Gers pour répéter son spectacle « Robin des Bois », Roberto Ciurleo et ses comédiens se retrouvent presque par hasard devant la grotte de Massabielle un jour pluvieux de novembre. À l’origine, le producteur de spectacle était venu prier en souvenir de sa grand-mère, si attachée à ce lieu. Devant le mystère de la petite Bernadette, il est touché en plein cœur. Neuf ans plus tard, « Bernadette de Lourdes » est sur les planches. 

Lire aussi : Bernadette de Lourdes réclamée à l’étranger

Avec ce spectacle cumulant à présent 70.000 entrées, Roberto Ciurleo atteint un sommet. Consécration, le 27 novembre prochain, les acteurs principaux se produiront a capella devant le Pape en personne. S’il se réjouit de cet incroyable succès, le producteur ne perd pas de vue l’objectif final du spectacle : « Ma fierté, c’est surtout que le show puisse permettre à tous de découvrir ce qui se vit à Lourdes », insiste-t-il auprès d’Aleteia. Et tant mieux si cette rencontre avec le Pape peut encore donner un coup « d’accélérateur », confie celui qui ne manque pas un tweet du pontife.

Car l’autre succès de « Bernadette » est aussi d’avoir permis à Roberto Ciurleo d’accomplir sa vocation, son un rêve d’enfant. Tout petit, cet ancien directeur des programmes chez NRJ avait en tête une idée bien différente de la production : celle de devenir prêtre. S’il ne portera finalement pas la soutane, il confie avoir toujours prié. Un pied dans l’Église et l’autre sur la scène, il rêvait de rassembler une fois adulte ces deux mondes en apparence éloignés. Cet ardent désir missionnaire ne l’a jamais quitté et semble s’accomplir pleinement aujourd’hui avec la production de « Bernadette ». 

Lire aussi : « Bernadette de Lourdes », une comédie musicale hors-norme

Ce n’est pourtant pas la première fois que Roberto s’attache à dresser les contours d’une vie consacrée à Dieu au travers d’une production. Passionné par une autre grande sainte, Thérèse de Lisieux, il avait co-produit en 2013 Thérèse, vivre d’amour, un album mettant en musique les textes de la sainte de Lisieux. Sublimées par la voix puissante de Natasha St-Pierre, ces mélodies signées Grégoire avaient propulsé les prières de Thérèse sous les projecteurs. Cette première étape thérésienne avait ainsi confirmé le producteur dans cette voie. Reconnu dans le monde du spectacle, il se félicite aujourd’hui d’être perçu par ses pairs comme quelqu’un « allant au bout de ses convictions ». Ses prières d’enfant, le Seigneur les a exaucées avec la plus grande largesse. 

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]