Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Sainte Germaine Cousin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Incendiée, la cathédrale d’Eauze fermée pour au moins trois semaines

Cathédrale Saint-Luperc d'Eauze

BARRERE Jean-Marc / hemis.fr / Hemis

Cathédrale Saint-Luperc d'Eauze.

Timothée Dhellemmes - publié le 15/11/19

La cathédrale d’Eauze (Gers) a été endommagée par un violent incendie ce mardi 12 novembre. Alors que le maire de la commune évoque des « indices qui font penser à un acte sataniste », le curé de la paroisse appelle à la prudence.

Presque sept mois jours pour jours après l’incendie de Notre-Dame de Paris, la cathédrale d’Eauze, dans le Gers, doit elle aussi fermer ses portes. Ce mardi 12 novembre à 8 heures, le bénévole chargé de l’ouverture de l’église a découvert une épaisse fumée dans l’édifice. Un brûloir à veilleuses en plastique a totalement fondu, tout comme une statue en résine de 40 cm de haut, représentant Notre-Dame de Fatima. Elle avait été rapportée du sanctuaire marial en 2017 par un diacre, à destination de l’importante communauté portugaise de la paroisse.

Incendie involontaire ou acte sataniste ?

Interrogé par La Croix, le curé, le père François Ducasse, déplore un incendie “involontaire”. Le sinistre serait dû à des lumignons posés trop près d’un linge. Cette version ne semble pas convaincre le maire d’Eauze, Michel Gabas. Il évoque un écriteau retrouvé sur une porte condamnée de l’église, sur lequel il serait écrit : “Satan est plus fort que Dieu Ah Ah”. L’élu a également vu une croix renversée au pied d’un présentoir à cierges. D’après La Dépêche du Midi, deux hommes seraient entrés dans les lieux mardi vers 16h25, avant de ressortir en regardant autour d’eux 40 minutes plus tard.

Selon le parquet d’Auch, l’origine du feu serait “volontaire”, mais ses effets “pas intentionnels”. La cathédrale, qui a conservé son titre bien que le diocèse d’Eauze ait disparu dès le IXe siècle, est fermée pour au moins trois semaines. L’enquête ne fait que commencer.


Le tabernacle de l'église Saint-Etienne de Tonnay-Charente a été forcé.

Lire aussi :
Charente-Maritime : une messe de réparation célébrée dans l’église profanée

Tags:
CathédralesDiableincendieprofanation
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement