Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Depuis Rome, le Pape s’adresse aux pèlerins de Fratello

Pape François / Vidéo Fratello
© Capture d'écran vidéo Fratello
Partager

Si le pape François n’a pas pu se déplacer au côté des pèlerins de Fratello rassemblés à Lourdes du 14 au 17 novembre 2019, il leur a pourtant fait parvenir une courte catéchèse filmée dans laquelle il les invite à choisir l’espérance.

« Vous êtes le trésor de l’Église ». Voilà le cri qui ressort de l’enseignement du Pape à destination des 1.500 pèlerins de Fratello rassemblés à Lourdes à l’occasion de la troisième Journée mondiale des pauvres. Durant quatre minutes, il leur a redit l’importance de leur présence au cœur de l’Église. « C’est Marie qui nous accueille ici, elle est immaculée « , leur a-t-il lancé en guise de préambule, avant de prendre l’exemple de Bernadette Soubirous, la petite sainte pyrénéenne née dans une famille très modeste, à laquelle Marie est apparue. « C’est une bonne nouvelle pour nous tous qui nous reconnaissons pauvres et petits. Dieu veut révéler à chacun sa douce présence ».

« Le Pape veut vous consoler »

Le pontife argentin a ensuite affirmé aux pèlerins combien ils étaient précieux et combien il avait besoin d’eux. « Mes frères et sœurs, j’ai besoin de vous tous, chacun de vous. Vous, qui êtes au pied de la croix, peut-être seuls, isolés, abandonnés, sans abri, expulsés de votre famille ou de votre pays, victimes d’alcool, de prostitution, de maladie. Soyez conscients que Dieu vous aime. Dieu écoute spécialement votre prière. Le monde souffre et votre prière émeut le Seigneur ». Il a également fait référence à l’Évangile de Matthieu (Mt 25, 40) : « Chaque fois que votre vie a été piétinée, maltraitée, offensée, c’est Jésus qui a été piétiné, maltraité, offensé ». Aujourd’hui, a-t-il poursuivi, « le Pape veut vous consoler, vous entourer et vous dire qu’il vous aime, et vous invite à aller à la source ».

À Lourdes, Marie est apparue à une toute petite, une « moins que rien », qui a néanmoins fait confiance à Marie. Le successeur de Pierre a donc proposé aux personnes présentes de recevoir Marie en eux et de se blottir contre elle, comme on le ferait contre une mère prête à réconforter son enfant. « Elle est la porte de l’Église qui est grande ouverte ». Il les a également invités à vivre les sacrements qui « sont des dons », notamment le sacrement du pardon « dans lequel Dieu nous montre sa tendresse et nous libère », ainsi que la charité : « il n’y a personne d’assez pauvre pour n’avoir rien à donner ». Il a conclu son allocution par ces mots : « Ne partez pas comme vous êtes venus. revenez avec l’Espérance […]. Je bénis chacun d’entre vous. Que l’Esprit saint vous renouvelle tous par son amour ».

Lire aussi : Pauvre Pape !

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]